Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Contrôle technique moto : les motards se mobilisent

Contrôle technique moto : les motards se mobilisent

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 28 novembre 2022 - 2 min de lecture ⏳

assurance moto BMW

La saga du contrôle technique moto n’en finit pas. Le gouvernement multiplie les volte-face, le Conseil d’État s’en mêle… Les motards, qui surveillaient à distance les évolutions de ce dossier, ont décidé d’enclencher la deuxième. Des actions de grogne ont lieu aux 4 coins de la France. Ce week-end, ils étaient notamment plus de 1.000 à manifester à Lille.

Une décision incompréhensible

La Fédération Française des motards en colère suit le dossier du contrôle technique moto de longue date. De grandes manifestations avaient déjà été organisées il y a quelques années. La fédération pensait avoir obtenu gain de cause lorsque le gouvernement avait finalement abandonné cette idée en conformité avec les directives européennes. Mais le conseil d’État en a décidé autrement.

La fédération ne comprend pas pourquoi les juges du conseil d’État jouent au législateur. « Le Conseil d’Etat outrepasse son rôle, c’est n’est pas à lui de dicter au gouvernement et au Parlement les réglementations à adopter, » écrit la fédération sur son site Internet.

« Après deux ans de discussion avec le gouvernement pour trouver de meilleures solutions alternatives pour la sécurité et l’environnement, comme le permet la directive européenne 2014/45 sur le contrôle technique, le Conseil d’État, saisi par 3 associations anti moto, réinstaure le contrôle technique, sans jamais se poser la question de sa pertinence ! »

Comme l’avocat de la fédération le souligne, un juge administratif doit se prononcer sur la légalité des actes posés. Dans ce cas précis, le conseil d’État se prononce sur l’efficacité de mesures de sécurité, ce qui n’est pas son rôle.

« Le CT, c’est non négociable »

Les associations de motards ne font planer aucune ambiguïté sur leurs motivations : ils se battront jusqu’au bout. « Le CT, c’est non négociable, » a notamment écrit la fédération Française des motards en colère.

Pour rappel, 0,3 % des accidents de moto seraient causés par une défaillance technique. Sur 670 accidents mortels par an, cela correspond donc à 2 décès annuels à cause d’un problème technique. Sans garantie que le CT permettra de prévenir ces décès, il faudrait instaurer un contrôle technique. Cela semble démesuré pour de nombreux motards, d’où la colère.

Outre les 70 € à débourser tous les 2 ans, les motards craignent surtout les obstacles à la personnalisation de leur engin qu’une telle visite va entraîner.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • Franc dit

    Jai une petite collection d'une 20 aine de moto, jai mis 30 ans à rassembler et à remettre en etat avec mes connaissances et mes petits moyens. Je ne suis pas argenté, la moto est ma passion, jai 63ans et je roule à mpto depuis mes 14 ans (Kreidler RM) , je peux vous assurer que je ne passerai aucune de mes motos aux controle technique, pourri de Macron.