Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Le radar chantier de Pont de Lignon qui sème la pagaille

Le radar chantier de Pont de Lignon qui sème la pagaille

Bernard Cazeneuve découvre le radar chantier

Être flashé alors que l’on respecte la limitation de vitesse. Voici la mésaventure que de nombreux automobilistes ont vécue et vivent encore en Haute-Loire à cause d’un radar chantier qui ne fonctionne pas correctement.

Au début du mois de novembre 2015, la préfecture de Haute-Loire a installé un radar chantier le long de la route nationale 88 entre Saint-Étienne et Le Puy-en-Velay, juste en amont du viaduc de Pont de Lignon, sis sur le territoire de Monistrol sur Loire (43). Il n’y a pourtant pas de travaux sur cette portion de route. La mise en place du radar a été décidée à fin de réduire les accidents trop nombreux qui se sont produits dans le virage juste avant le viaduc. Certains ont même été mortels, notamment durant le chassé-croisé des grandes vacances lorsqu’un couple de Saint-Étienne et leur bébé de 16 mois ont perdu la vie.

Le radar chantier du 43 confond camions et certaines voitures

Sur cette portion de route, la vitesse est limitée à 90 km/h pour les voitures et à 80 km/h pour les camions. Ce type de radar chantier est en principe discriminant : il doit être en mesure d’identifier le type de véhicule contrôlé afin d’appliquer la vitesse maximale autorisée correspondante. Cependant, certains types de véhicules perturbent le radar. Si celui-ci ne risque pas de confondre une Clio avec un semi-remorque, la maldonne est possible avec de gros SUV, les utilitaires, les camping-cars ou encore les véhicules dotés d’une remorque.

Pas de panique : la carte grise vous sauvera

Néanmoins, ces PV ne sont pas envoyés : le CACIR de Rennes recoupe les données de la carte grise avec les informations du PV automatisé pour voir si elles correspondent. Si la vitesse maximale « camion » a été appliquée à un véhicule léger, le PV est automatiquement mis à la corbeille. Les automobilistes qui voient donc un flash crépiter alors qu’ils respectent la limitation de vitesse n’ont pas de souci à se faire : aucun PV ne leur parviendra dans leur boîte aux lettres. Et si cela devait être le cas, la contestation en ligne de l’amende permettra de l’annuler facilement.

Posté le 14 janvier 2016 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies