Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Les failles des radars mobiles

Les failles des radars mobiles

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 20 août 2015 - 1 min de lecture ⏳

dans une voiture à radar embarqué

Même ces terreurs de la répression routière ont leurs points faibles

Les voitures banalisées équipées d’un radar sont souvent présentées comme l’arme absolue pour traquer les incartades de code de la route. Pourtant, aussi avancés technologiquement soient-ils, ils ne sont pas totalement indétectables et infaillibles.

Tout d’abord, il est possible d’obtenir le signalement des voitures banalisées de votre département, descriptifs et numéros de  plaque d’immatriculation inclus. Contrairement à certains bruits qui circulent, les plaques de ses véhicules ne sont jamais changées. De plus, les policiers qui se trouvent dans l’habitacle sont obligés de porter l’uniforme. Une info bonne à savoir avant de tenter un dépassement qui impose un petit excès de vitesse temporaire.

Quand les radars ne peuvent flasher

Deuxièmement, certaines contraintes physiques empêchent les radars mobiles de flasher dans toutes les situations. Par exemple, en zone 30, le véhicule flasheur doit être à l’arrêt pour opérer. Et pour ce faire, la voiture doit disposer d’au moins 25 m devant elle pour pouvoir flasher. Sur les grands axes à double voies, il est très compliqué pour un radar mobile de flasher la bande de droite dans l’autre sens. De plus, la présence d’obstacles physiques entre les 2 sens de circulation perturbe le radar au point de le rendre inopérant dans l’autre sens. Cela dit, le plus simple pour éviter tout PV est évidemment de respecter le code de la route.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.