Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Carte grise vélo : cela existe (Bicycode), mais ce n’est pas obligatoire

Carte grise vélo : cela existe (Bicycode), mais ce n’est pas obligatoire

vélos

L’année dernière, une information selon laquelle la carte grise vélo pourrait faire son apparition avait fait des vagues dans la communauté des deux-roues. Le gouvernement avait ensuite calmé le jeu en expliquant qu’il s’agissait simplement d’identifier les propriétaires des vélos volés et retrouvés. A vrai dire un tel dispositif, reconnu par l’Etat, existe déjà en France : Bicycode.

Bicycode : la « carte grise vélo » informelle

Le principe de Bicycode est on ne peut plus simple : l’objectif est de graver un numéro à 12 chiffres sur le cadre des vélos afin de pouvoir identifier leur propriétaire. Toutes les données sont intégrées dans une base qui est consultable par la police, la gendarmerie. Un réseau de plus de 200 points de marquage permet d’enregistrer sa bicyclette. Les avantages sont multiples :

  • Décourager le vol, le recel et la vente de vélos volés
  • Restitution des vélos volés retrouvés

Il faut savoir qu’en France, plus de 350.00 vélos sont volés annuellement. Et chaque année, 150.000 bicyclettes sont retrouvées. Pourquoi ? Parce que le vol de vélo est un délit particulier. Il peut être commis par des gens sans histoires. Pas envie de marcher, un vélo à proximité… et hop, un « emprunt » a lieu avec abandon du deux-roues dans un laps de temps très court après le vol. Cela peut également être motivé par un usage ponctuel, par exemple durant les vacances.

Ce qui explique pourquoi beaucoup de deux-roues sont volés chaque année, mais aussi pourquoi ils sont nombreux à être retrouvés. Le problème est qu’il est très compliqué d’identifier le propriétaire par la suite. Bicycode permet donc, grâce à son fichier national, de régler ce problème. Le marquage coûte entre 5 et 10 €.

Est-ce vraiment une carte grise vélo ?

Non. Le vélo marqué, son propriétaire reçoit une fiche d’identification Bicycode (« Passeport », que le cycliste ne doit pas avoir en sa possession, au contraire de la carte grise voiture). Le dispositif est géré par une association, la FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette) via le site officiel Bicycode.org. Par contre, il s’agit du seul système d’identification des vélos qui est reconnu par le ministère de l’Intérieur. Il s’agit purement et simplement d’un dispositif antivol, il n’est pas utilisé pour la verbalisation.

Que faire en cas de vente du vélo ?

C’est simple, tout comme on fait un changement de titulaire carte grise auto, la même procédure a lieu avec le passeport vélo. Elle est néanmoins plus simple. Vous remettez le passeport et le mot de passe du vélo à l’acheteur, vous supprimez le vélo dans votre compte Bicycode et l’acquéreur n’a plus qu’à enregistrer le numéro du vélo à son nom. Il existe également un certificat de cession Bicycode.

Que faire en cas de vol ?

Il vous suffit de vous connecter à votre compte Bicycode et de suivre la procédure de déclaration d’un vol. Cela permet aux personnes qui font une recherche sur le site de s’assurer qu’elles ne vont pas acheter un vélo volé. Pour des raisons de respect de la vie privée, il n’est pas possible d’accéder au nom de la personne attachée au passeport Bicycode.

Posté le 28 août 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies