Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Aux Etats-Unis, on peut saisir votre voiture sans motif

Aux Etats-Unis, on peut saisir votre voiture sans motif

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 13 octobre 2014 - 1 min de lecture ⏳

véhicule de police aux USA

La police française, de petits joueurs par rapport à leurs compères d’outre-Atlantique

Autrefois grand champion des libertés individuelles, les États-Unis sont en train de prendre un bien mauvais pli. Une loi, baptisée « civil forfeiture », provoque un grand débat, alors qu’elle permet aux policiers de saisir n’importe quel objet, que ce soit une voiture, de l’argent ou même une maison, s’ils disposent « d’éléments lui permettant de penser que cet objet ait plus servir à commettre un crime », sans chef d’inculpation.

Le caractère vague de cette loi était la porte ouverte aux abus, qui se multiplient aux 4 coins du pays. C’est ainsi qu’à Detroit, des membres du Contemporary Art Institute ont vu la police débarquer à une fête. Alors que les forces de l’ordre n’ont trouvé aucune arme ou drogue sur place, elles ont décidé d’embarquer les 50 voitures du parking, qui n’ont été restituées qu’après le paiement d’une amende de 900 $ (sauf une, qui a été volée à  la fourrière !). Le motif ? Aucun.

Dans d’autres exemples qui secouent l’Amérique, c’est de l’argent qui est dérobé par les policiers, au motif qu’il est louche de se promener avec 20.000 $ en liquide (pour acheter une voiture), ou 2400 $ lorsqu’on se rend en Californie pour démarrer une nouvelle vie. Et le plus beau dans tout cela, c’est que la police peut acheter ce que bon lui semble avec l’argent saisi. Dans le comté de Montgomery, au Texas, la police a acheté… une machine à margarita.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.