Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Prix du cheval fiscal en 2022 : au final, seuls le Grand Est et la Martinique augmentent le prix… pour l’instant

Prix du cheval fiscal en 2022 : au final, seuls le Grand Est et la Martinique augmentent le prix… pour l’instant

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 10 janvier 2022 - 2 min de lecture ⏳

prix cheval fiscal

Après une bonne semaine en 2022, on peut dresser le tableau du prix du cheval en France. Au final, c’est la stabilité qui va prévaloir. En effet, seuls la Martinique et le Grand Est ont acté d’une hausse (importante) du prix du CV. En Bretagne, on s’oriente vers une augmentation modeste, mais le vote n’aura lieu qu’en février.

Carte grise Martinique : le cheval fiscal passe de 30 à 51 € !

En Martinique, on n’a pas fait dans la dentelle en ce qui concerne l’augmentation du prix du CV. De l’un des moins chers de France à 30 €, il passe à l’un des plus chers de France. En effet, le prix du cheval fiscal martiniquais est désormais fixé à 51 €. Soit seulement 20 centimes de moins que la région PACA, ou encore une augmentation de 70 %. Malgré cela, il n’y a pas d’exonération pour les véhicules propres. Immatriculer une voiture en Martinique, même électrique, coûte donc beaucoup plus cher depuis le lendemain du réveillon.

Prix du cheval fiscal dans le Grand Est en 2022

Ce sont clairement les automobilistes du Grand-Est qui sont les grands perdants de 2022 en métropole. Dans leur région, le prix du cheval fiscal 2022 est passé de 42 € l’année dernière à 48 € aujourd’hui. Certes, on est loin de l’explosion du prix de l’Ile aux Fleurs, cela n’en reste pas pas moins d’une augmentation d’environ 15 %. Couplé à la hausse du malus écologique, cela va rendre le prix du certificat d’immatriculation particulièrement douloureux pour les véhicules neufs.

Vers le CV le plus cher de France en Bretagne ?

Il devrait cependant y avoir une 3e hausse pour cette année, mais à contretemps. En effet, le conseil régional breton doit tenir une nouvelle délibération le 24 février. Les velléités visant à porter le prix du CV de 51 à 51,35 € doivent encore être validées. Le tarif actuel reste donc d’application, dans l’attente du vote. Cette hausse est bien entendu très modeste, mais elle aura une autre valeur symbolique plus importante. En effet, si elle est acceptée cela signifie que la Bretagne aura le prix du cheval fiscal le plus cher de France pour quelques centimes. Elle dépassera l’actuelle détentrice du record, la région PACA, avec un prix du CV fixé à 51,2 €.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.