Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Ce mobile home titanesque a roulé 4 ans avec une carte grise erronée

Ce mobile home titanesque a roulé 4 ans avec une carte grise erronée

Mobile home sur mesure

Voici « Ulysse et Pénélope ». Baptisé en référence au héros de la mythologie grecque qui effectua un long voyage dans le bassin méditerranéen, ce mobile home pas comme les autres est le fruit du rêve d’un ingénieur en restauration des bâtiments historiques à la retraite, Yves Chaboche. Il lui a donné bien des satisfactions pendant 4 ans… jusqu’à ce qu’il se rende compte que la carte grise de son mobile home n’est pas vraiment légale.

Problème de surpoids : les caractéristiques techniques sont erronées sur le certificat d’immatriculation

Ce genre d’engin, on ne le trouve pas dans le show-room d’un vendeur de caravanes. Non seulement cela prendrait trop de place, mais il s’agit d’un véhicule fait complètement sur mesure. Le retraité l’avait commandé il y a une dizaine d’années à un carrossier spécialisé. Pas de certificat de conformité pour un tel véhicule, il a donc fallu passer par la procédure de réception à titre isolé pour immatriculer le mobile home. Ce qui a été fait. Sa carte grise en poche, Monsieur Chaboche a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres à bord de son vaisseau roulant.

Mais 4 années plus tard et la visite d’un expert pour un banal souci de peinture, des doutes sont émis quant au poids réel d’« Ulysse et Pénélope » et la masse indiquée sur la carte grise. Après vérification, il s’avère que les données sont fausses : il manque 6 tonnes au compte !

La Drire dans la ligne de mire

La Drire, qui s’est chargée d’effectuer la réception à titre isolé, est pointée du doigt par le titulaire de la carte grise du mobile home. Du côté de l’État, on affirme que le fonctionnaire qui a traité son dossier a suivi la loi. La Drire n’est pas chargée de la pesée, c’est au carrossier de remettre des tickets et de garantir leur exactitude. Le retraité demande des dommages et intérêts, mais il risque d’être débouté. Il s’est également retourné contre le carrossier qui a fourni les informations erronées à propos du poids de sa maison roulante.

Posté le 16 février 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies