Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Nouvelle Aquitaine : augmentation du prix de la carte grise en 2023

Nouvelle Aquitaine : augmentation du prix de la carte grise en 2023

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 17 octobre 2022 - 1 min de lecture ⏳

Nouvelle-Aquitaine

En Nouvelle-Aquitaine, le prix du CV va passer de 41 à 45 € en 2023. La région imite ainsi les Pays de la Loire, qui ont, eux, annoncé une hausse de 6 % du prix du cheval fiscal l’année prochaine. Et tandis que les conseils régionaux doivent finaliser leur budget 2023, d’autres augmentations pourraient apparaître ici et là. Explications.

Hausse du prix de la carte grise en 2023 : la Nouvelle Aquitaine imite les Pays de la Loire

Après quelques années de calme, le prix de la carte grise 2023 repart globalement à la hausse en France. On avait craint que 2022 allait être une année riche en augmentation, vu que 2021 fut le cadre d’élections régionales. Mais ce ne fut pas le cas. Seul le Grand Est avait agi de façon décisive en augmentant de 6 € le prix du cheval fiscal en février 2022.

Depuis la pandémie, les régions se sont donc gardées d’augmenter leur prix du cheval fiscal. Cependant, frappées comme l’inflation comme tout le monde, elles se doivent de réagir. Et comme souvent, c’est la taxe régionale du certificat d’immatriculation qui est augmentée.

Les Pays de la Loire ont ouvert le bal avec une augmentation de 6 % du prix du CV. De 48 €, il est désormais à 51 €, soit l’un des tarifs les plus élevés de France. La région n’avait plus touché à ce levier depuis 2016.

Pourquoi la Nouvelle-Aquitaine augmente le prix de la carte grise 2023 ?

Les raisons du relèvement du prix de la carte grise en Nouvelle Aquitaine ne sont pas originales. Elles sont identiques à celles avancées par les régions qui prennent cette décision douloureuse :

  • Baisse des recettes d’immatriculation : le secteur automobile étant déprimé, il y a moins de transactions, donc moins de taxes carte grise
  • Augmentation des parts de marché des véhicules propres : vu l’exonération de la taxe régionale pour les véhicules propres, et que ceux-ci remplacent progressivement les véhicules thermiques, les rentrées fiscales sont affectées

Au final, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine doit boucher un trou de 30 millions d’euros. Et vu qu’il a très peu de leviers fiscaux sur lesquels il peut agir directement, c’est le prix de la carte grise qui trinque.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.