Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Immatriculation provisoire WW : valable désormais en Allemagne

Immatriculation provisoire WW : valable désormais en Allemagne

immatriculation provisoire

Cette problématique est probablement plus connue des automobilistes de Lorraine et d’Alsace que du Pays basque… pendant tout un temps, un flou juridique a entouré la validité des plaques d’immatriculation provisoire WW françaises en Allemagne. Aujourd’hui, ce brouillard élevé : les autorités allemandes viennent officiellement de reconnaître la validité de ces cartes grises provisoires.

Plaques provisoires WW en Allemagne : des plaintes qui ont enfin débouché sur une clarification

Des automobilistes français qui se sont fait arrêter en Allemagne par les forces de l’ordre au motif du port d’une plaque WW : les cas se sont multipliés ces 2 dernières années. Alors que la France affirmait que les immatriculations provisoires WW sont valables dans l’Union européenne, l’Allemagne n’acceptait pas ce type de plaque.

Non seulement les conducteurs concernés recevaient un PV de 70 €, mais pire encore ils se retrouvaient avec leur véhicule immobilisé. Outre l’amende, la maréchaussée allemande imposait le retrait immédiat des plaques, avec impossibilité donc de poursuivre son voyage.

De nombreux propriétaires ayant été concernés par cette situation floue, le Centre européen de la consommation (CEC) a reçu de nombreuses plaintes. L’organisme de défense des consommateurs a alors pris l’initiative d’interpeller le ministère des Transports allemands afin qu’une position officielle soit prise en la matière.

Le ministère des Transports allemand reconnaît la validité des plaques françaises WW

Suite à l’intervention du CEC, le gouvernement fédéral ainsi que les gouvernements régionaux des Landers ont fait savoir que ce type d’immatriculation provisoire est légale en Allemagne. Voilà qui devrait rassurer les habitants des régions frontalières. D’autant que la distribution de certificats d’immatriculation provisoire WW s’est multipliée depuis la réforme PPNG, dans l’attente d’une carte grise définitive d’un dossier qui s’éternise.

Il reste tout de même un petit problème : cette position officielle n’est pas transcrite dans les textes. Ce qui signifie que si on tombe sur un policier non informé, l’automobiliste ne dispose d’aucun article à brandir pour se défendre. On peut certes contester l’amende, mais on reste bloqué sur la route avec son véhicule…

Une plaque provisoire européenne ?

Pour régler une bonne fois pour toutes le problème des immatriculations provisoires, il serait bon selon le CEC qu’une immatriculation provisoire européenne voie le jour. Une idée qui réglerait bien des soucis, mais qui risque d’être compliquée à mettre en œuvre.

Interdiction d’importer un véhicule d’Allemagne avec une plaque française WW

Le CEC, dans son communiqué, a tout de même rappelé aux Français qui souhaiteraient importer un véhicule d’Allemagne qu’il est rigoureusement interdit d’établir une carte grise WW pour importer le véhicule en France est de rapatrier le véhicule avec ces plaques provisoires françaises. 2 possibilités s’offrent à vous pour ramener le véhicule dans l’Hexagone :

  • Le camion
  • Des plaques provisoires allemandes pour exportation (Ausfuhrkennzeichen)

Posté le 15 mai 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies