Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Le guichet cartes grises de la sous-préfecture de Saint-Omer sera supprimé apd 2017

Le guichet cartes grises de la sous-préfecture de Saint-Omer sera supprimé apd 2017

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 12 décembre 2016 - 1 min de lecture ⏳

nouvel arrondissement de St-Omer

Un de plus. Après le retrait de la compétence des cartes grises de nombreuses antennes administratives locales, c’est au tour de la sous-préfecture de Saint-Omer de fermer son « service carte grise ». D’ici 3 semaines, il ne sera plus possible d’y immatriculer un véhicule.

Il faudra désormais se tourner vers la sous-préfecture de Calais ou la préfecture d’Arras

Le redécoupage de l’arrondissement de Saint-Omer a consacré le transfert de 23 communes de ce dernier, situées au nord, vers celui de Calais. Cette réorganisation territoriale signifie également réorganisation administrative. Et le certificat d’immatriculation sera l’une des victimes : il ne sera plus délivré à partir du 1er janvier 2017 à la sous-préfecture de Saint-Omer.

Les automobilistes de l’arrondissement des communes qui se retrouvent désormais sous la juridiction de la sous-préfecture de Calais pourront se rendre dans cette dernière pour faire une carte grise, un changement d’adresse, etc. Cette possibilité, outre la préfecture du Pas-de-Calais, est également ouverte pour les conducteurs des communes qui restent dans l’arrondissement de Saint-Omer. Même si, dans un futur proche, ce sont toutes les sous-préfectures du Pas-de-Calais qui devraient perdre leurs compétences dans le domaine de l’immatriculation ; un centre de compétences sera créé à Arras, où se trouve la préfecture, qui servira tout le 62. Si cela reste à déterminer, il se peut que les maisons de services au public jouent un rôle d’intermédiaire entre les administrés et ce centre des cartes grises du 62 centralisé afin d’offrir un service de proximité. Les professionnels habilités par le Ministère de l’Intérieur serviront également de relais.

Le futur de la sous-préfecture de Saint-Omer est-il remis en question ?

Si le personnel de la sous-préfecture de Saint-Omer sera à terme revu à la baisse en raison du redécoupage territorial, l’existence de la structure ne serait pas menacée à moyen terme, d’après Jean-Luc Blondel, sous-préfet. Les 2 agents qui s’occupent actuellement des cartes grises à la sous-préfecture de Saint-Omer sont proches de la retraite et ne seront pas remplacés. En attendant la pension, ils seront mutés en interne.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.