Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Expulsé de Taiwan à cause d’une fausse plaque d’immatriculation maison

Expulsé de Taiwan à cause d’une fausse plaque d’immatriculation maison

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 14 août 2020 - 1 min de lecture ⏳

fausse plaque moto

Un travailleur clandestin vietnamien a été expulsé de Taiwan après qu’un policier ait remarqué sa plaque moto quelque peu étrange. En effet, les numéros étaient plus gros qu’à l’accoutumée, selon le média Taiwan News.

Une plaque moto pas très catholique

Alors qu’un agent de l’immigration circulait dans le quartier Sanming de Kaohsiung City, dans le sud de l’île, son attention a été attirée par une grosse moto de plus de 250 cc. Et plus particulièrement par sa plaque d’immatriculation, d’apparence peu catholique.

Non seulement la plaque minéralogique semblait être non conforme du point de vue des dimensions. Mais les chiffres étaient également bizarres. Après un examen rapproché, il semblerait qu’ils aient été dessinés au marqueur indélébile. Par contre, le motard avait pris soin de porter un casque.

Lorsque la moto s’est arrêtée à un feu rouge, l’officier de l’immigration lui a demandé sa carte d’identité. Après avoir fait une petite recherche dans la base de données, l’homme a été identifié en tant que A Hua, un travailleur clandestin vietnamien. Il a été arrêté sur le champ.

Un passionné de motos de grosse cylindrée

Interrogé par les services d’immigration taïwanais, l’homme a expliqué qu’il admire les personnes qui roulent avec une grosse moto. Il a donc épargné afin de pouvoir s’en offrir une. Il a déclaré avoir acheté la moto sur Facebook. Il avait pris livraison de l’engin à Taichung.

Après avoir acheté le deux-roues, il a utilisé une application GPS sur son téléphone afin de rapatrier la moto jusqu’à Kaohsiung, située à 5 heures de route. Sa moto devait également lui faciliter la vie pour effectuer les trajets entre les différents chantiers sur lesquels il travaillait.

Fraîchement arrivé à Kaohsiung, il avait dans l’idée de se rendre au travail pour montrer sa moto à ses collègues. Il pensait que cette moto allait lui porter chance. À son grand regret, elle a au contraire mené à son arrestation, et son expulsion vers le Vietnam.

Arnaqué sur Facebook ?

L’article n’explique pas si c’est l’acheteur de la moto qui a confectionné la fausse plaque, ou si c’est le vendeur qui a refourgué l’engin en l’état. Les services d’immigration ont rappelé aux entreprises qu’il est interdit d’engager des migrants illégaux.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.