Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Elle gagne sa bataille pour conserver sa plaque personnalisée « fais pipi avant de partir »

Elle gagne sa bataille pour conserver sa plaque personnalisée « fais pipi avant de partir »

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 4 septembre 2019 - 2 min de lecture ⏳

Plaque personnalisée PB4WEGO

Si vous avez des enfants en bas âge, vous savez à quel point il est important d’insister pour qu’ils aillent à la toilette avant de démarrer un trajet substantiel en voiture. « Est-ce que tu dois faire pipi ? » est en effet le sempiternel rituel qui a lieu avant de monter dans l’auto. Cet état de fait avait inspiré une automobiliste du New Hampshire à commander la plaque personnalisée « PB4WEGO » il y a 15 ans. Après avoir reçu une lettre lui notifiant l’annulation de sa plaque pour message interdit, elle va pouvoir la conserver notamment grâce à l’intervention du gouverneur de son état.

Plaque PB4WEGO : une tranche de rire sur la route

PB4WEGO se lit « Pee before we go », ce qui signifie en anglais « fais pipi avant que l’on parte ». Wendy Auger a 4 enfants, elle connaît par cœur cette problématique. Avec humour, elle a décidé d’en faire une plaque d’immatriculation personnalisée il y a 15 ans. Durant toute cette période, son seul crime est d’avoir déclenché de nombreuses crises de fou rire ou des sourires, c’est selon, durant ses déplacements en voiture. Mais le 16 août dernier, elle a reçu une lettre du département des immatriculations du New Hampshire lui signifiant l‘annulation de sa plaque pour non-respect du règlement. En effet, celui-ci stipule que toute référence « à des actes ou à des fonctions génitales ou excrétoires » est interdite.

Si la règle peut se comprendre, le message de la plaque customisée de Madame Auger est totalement innocent. Elle a donc décidé de ne pas se laisser faire. Elle a déclaré à CNN : « Je ne suis pas quelqu’un de politiquement engagé. Il s’agit d’une plaque qui n’offense personne. Je la possède depuis longtemps, c’est devenu quelque chose qui nous définit en tant que famille et moi-même en tant que personne, il n’y avait aucune raison pour me la retirer. »

La lettre stipulait que Mme Auger disposait d’un délai de 10 jours pour restituer sa plaque, ainsi que d’obtenir une nouvelle plaque personnalisée gratuitement, ou une plaque standard avec remboursement des frais de personnalisation.

Le gouverneur Sununu intervient

Preuve que parfois il est bon d’avoir des relations, il se fait que l’un des amis de Wendy Auger n’est personne d’autre que le gouverneur du New Hampshire. Après avoir entendu parler de cette histoire, il a pris l’initiative de prendre contact avec le département des immatriculations de son état pour leur « conseiller fortement » de permettre à son administrée de conserver la plaque qui est accrochée sur sa voiture depuis 15 ans. Une intervention qui a été efficace vu que la DMV a décidé de revenir sur sa décision. « Je lui ai récemment laissé un message son téléphone pour lui apprendre la bonne nouvelle : elle peut conserver sa plaque minéralogique. »

La concernée est évidemment ravie de pouvoir conserver un élément considéré comme du patrimoine familial, même s’il s’agit d’une simple plaque en aluminium. « Je n’allais pas laisser tomber l’affaire sans me battre, » a-t-elle précisé.

Au New Hampshire comme dans la plupart des états des USA, les automobilistes peuvent demander une plaque d’immatriculation dont la référence est personnalisée. Cette fantaisie coûte, en plus des frais d’immatriculation standard, 40 $ par an + 8 dollars de frais uniques pour la confection de la plaque d’immatriculation PB4WEGO.

Commenter

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.