Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Que faire de son véhicule quand on part s’installer / vivre à l’étranger ?

Que faire de son véhicule quand on part s’installer / vivre à l’étranger ?

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 17 février 2021 - 3 min de lecture ⏳

que faire de son véhicule quand on part vivre à l'étranger

Les expatriations ont beau avoir ralenti avec la pandémie, cela reste très fréquent de poser ses valises au-delà des frontières françaises. Bien entendu, émigrer engendre de nombreuses complications administratives. Que faire de son véhicule quand on part vivre à l’étranger, par exemple ? Voici les différentes options qui s’offrent à vous si vous partez vous installer hors Hexagone, en fonction des différents cas de figure. Et les conséquences sur la carte grise française.

Premier scénario : vous emportez votre véhicule à l’étranger

Si vous choisissez d’emmener votre véhicule avec vous, vous devrez tôt ou tard changer son immatriculation. Chaque pays a ses règles spécifiques, vous devrez donc vérifier sur place le délai qui vous est imparti pour obtenir des plaques locales. À titre d’exemple, la France exige des personnes qui prennent leur résidence principale dans le pays à changer leur immatriculation dans le mois.

Quid si vous ne prenez pas d’adresse sur place ? Par exemple pour une mission de longue durée à l’étranger ? En Europe, vous pouvez rouler avec vos plaques françaises pendant 6 mois (source).

Quelles démarches pour l’exportation ?

L’État français n’impose pas de démarches spécifiques en cas d’exportation d’un véhicule. Contrairement à certains pays, qui exigent la radiation du véhicule avant export (Allemagne, etc.). Le bureau national des immatriculations recommande de faire une déclaration de sortie du territoire, mais uniquement en cas de cession. Et cela reste facultatif.

Second scénario : la voiture reste en France, vous conservez votre résidence principale dans le pays

S’installer à l’étranger ne signifie pas nécessairement que l’on prend sa résidence principale dans un autre pays. Si vous gardez votre adresse principale dans l’Hexagone, et que vous laissez votre voiture dans le pays, vous pouvez conserver votre carte grise française. Cependant, vous ne serez pas en mesure d’interrompre l’assurance durant votre séjour à l’étranger sans faire de démarche additionnelle.

Pour ne pas payer votre prime, vous devrez demander le retrait de la carte grise. En bref, cela correspond à une demande d’annulation de la carte grise, qui est cependant temporaire. Le véhicule retiré de la circulation, vous pourrez annuler l’assurance. Et lorsque vous êtes de retour en France, il suffit de demander la remise en circulation du véhicule pour pouvoir l’utiliser à nouveau. Plus de détails en fin d’article à ce propos.

3e scénario : la voiture reste en France, mais votre résidence principale est à l’étranger

Dans ce cas de figure, vous ne pouvez pas laisser les choses en l’état. En effet, la loi stipule que tout titulaire d’un certificat d’immatriculation doit avoir une adresse en France. La solution la plus simple consiste à la vendre. Si vous partez quelques années, le prix du véhicule va se déprécier. Il est donc plus rationnel de le céder et de racheter une autre voiture à votre retour.

Si vous tenez absolument à garder votre voiture, 2 alternatives sont envisageables :

  • Mettre une personne de confiance en titulaire : vous mettez en tant que titulaire principal de la carte grise une connaissance fiable, quelqu’un de votre famille. Vous restez en cotitulaire. Cette option a l’inconvénient qu’elle engendre le paiement des taxes de mutation carte grise
  • Retirer le véhicule de la circulation : effectuer la procédure d’annulation de la carte grise, qui est réversible comme expliqué dans le second scénario

Focus sur la procédure du retrait d’un véhicule de la circulation

Les autorités permettent d’annuler temporairement la carte grise d’un véhicule. Officiellement, cela s’appelle le retrait la circulation d’un véhicule. L’immatriculation n’est pas à proprement parler annulée, mais la carte grise devient nulle. Lorsque vous voulez utiliser à nouveau la voiture, il suffit de faire une demande de remise en circulation.

Comment annuler temporairement la carte grise ?

Il suffit d’introduire votre dossier de demande de retrait de la circulation à l’ANTS. Vous devrez simplement fournir de justificatif :

  • Photo ou scan de la carte grise barrée et signée, avec la mention « retiré de la circulation le… »
  • Formulaire Cerfa 13756 dûment rempli et signé

Pour la remise en circulation, le dossier comprend un formulaire de demande d’immatriculation 13750. Ainsi qu’un contrôle technique, et les justificatifs habituels (assurance, domicile, etc.).

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.