Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Les plaques d’immatriculation de l’assassinat de JFK vendues pour 100.000 $

Les plaques d’immatriculation de l’assassinat de JFK vendues pour 100.000 $

La plaque d’immatriculation, en plus d’être un accessoire indispensable pour pouvoir circuler avec son véhicule, peut également être un objet de mode avec la plaque personnalisée ou encore de collection. Un Américain, fana de la famille Kennedy, vient de débourser la modique somme de 100.000 $ pour acheter les plaques de la limousine dans laquelle est Kennedy se trouvait sur la Dealey Plaza le 22 novembre 1963 lorsqu’il fut assassiné.

Dans un premier temps, ces plaques ne valaient rien. Après l’assassinat, elles devinrent un souvenir macabre sur une étagère de l’Ohio puis un objet de famille dans un tiroir. On ne les avait plus vues depuis 52 ans, elles n’avaient été mises en vente jusqu’à aujourd’hui. Elles appartenaient à Jane Walker. C’est son père qui les avait récupérés peu de temps après l’assassinat du président Kennedy.

« Il est temps de m’en débarrasser »

Un beau jour, Mme Walker s’est réveillée en se disant qu’il était temps de se débarrasser des plaques de l’assassinat de Kennedy. Elle a déclaré : « les gens doivent connaître leur existence, qu’elles sont disponibles. Elles finiront dans les oubliettes de l’histoire si quelqu’un n’en fait pas l’acquisition. » Mme Walker a 72 ans.

Les plaques d’immatriculation jaunes du District de Columbia « GG – 300 » étaient fixées sur la Lincoln Continental cabriolet dans laquelle JFK se trouvait lorsqu’il fut assassiné à Dallas en 1963. Comment le père de Jenny Walker les a-t-il récupérées ? Il était le cofondateur de Hess & Eisenhardt, une entreprise spécialisée dans le blindage et la modification de véhicules, soit la société qui avait modifié la Lincoln.

Comment ces plaques d’immatriculation ont atterri chez Jane Walker

Après l’assassinat de Kennedy, la voiture fut utilisée jusqu’en 1977, par contre les plaques furent rapidement retirées par un agent des services secrets, selon la légende, pour être remplacées alors que Hess & Eisenhardt remettait la Lincoln en état. Les plaques furent simplement jetées à la poubelle, sous les yeux de Willard Hess. Celui-ci demanda alors à l’agent secret s’il pouvait les récupérer. « Pourquoi, qui en voudrait ? », aurait-il reçu en guise de réponse.

Si on ignore l’identité de l’acheteur des plaques d’immatriculation de l’assassinat de JFK, on sait qu’il a déboursé 100.000 $ pour en faire l’acquisition, afin de compléter sa collection d’objets ayant appartenu à la famille Kennedy.

Posté le 9 novembre 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies