Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Bien acheter une voiture d’occasion : les conseils de la répression des fraudes

Bien acheter une voiture d’occasion : les conseils de la répression des fraudes

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 31 mai 2019 - 5 min de lecture ⏳

conclusion de la vente d'une voiture d'occasion

Le marché du véhicule d’occasion pèse lourd : pour chaque voiture neuve vendue, 3 véhicules de seconde main sont cédés à un nouveau propriétaire. La voiture d’occasion permet de réduire son budget auto, mais en contrepartie elle présente des risques : de nombreuses fraudes sont possibles (et ont lieu au quotidien). Pour bien acheter votre voiture d’occasion, voici quelques conseils d’un spécialiste, la Répression des Fraudes (DGCCRF).

Achat d’un véhicule d’occasion chez un professionnel

Si vous avez choisi de passer par un professionnel pour acheter votre voiture d’occasion, sachez que le vendeur est tenu de faire figurer sur un étiquetage spécifique toutes les informations techniques concernant le véhicule, à savoir :

  • Marque, type, modèle et variante de la voiture
  • Mois et année de première mise en circulation
  • Kilométrage
  • Prix de vente TTC (à l’exclusion du prix de la carte grise et autre frais d’immatriculation ; immatriculation qui peut être prise en charge par le professionnel s’il est agréé)

Toutes ces informations doivent concorder avec les documents commerciaux, ainsi que les informations qui figurent sur le certificat d’immatriculation.

Lorsque vous prenez livraison du véhicule, le vendeur doit vous remettre toute une série de documents :

  • Facture, bon de commande ou bon de livraison qui rassemble toutes les informations citées ci-dessus (éventuellement le kilométrage non garanti si le vendeur n’a pas d’historique)
  • Preuve du contrôle technique
  • Déclaration de cession ou facture
  • Carte grise barrée
  • Certificat de situation administrative

A vérifier avant d’acheter un véhicule d’occasion

Outre la situation administrative de la voiture, vous devez bien entendu vérifier son état mécanique et général. Si vous n’êtes pas à proprement parler un spécialiste de l’auto, certains documents peuvent vous aider, comme le carnet d’entretien, les factures des réparations… Si vous constatez que certains éléments de la carrosserie ne sont pas parfaitement alignés, le véhicule a peut-être été accidenté. Pour vous aider, vous pouvez utiliser l’outil en ligne HistoVec, qui retrace l’historique des voitures immatriculées en France.

Mais pour vous faire une idée de l’état de la voiture, le plus simple consiste probablement à l’essayer. L’idéal est de rouler sur route et sur autoroute, à des vitesses variables. Ce test vous en dira plus sur l’état des freins, des amortisseurs, de la boîte d’embrayage, du moteur, etc. N’oubliez pas d’essayer les accessoires tels que la climatisation.

Acquisition d’un véhicule d’occasion, que faire en cas de souci ?

Si malgré votre vigilance vous constatez un problème avec votre voiture d’occasion, tout n’est pas perdu. Il existe plusieurs garanties qui permettent à l’acquéreur d’un véhicule d’occasion d’être indemnisé, ou d’annuler la vente. La garantie des vices cachés vous protège en cas de soucis qui n’étaient pas visibles au moment de l’achat (qu’ils aient été cachés ou pas par le vendeur). La garantie commerciale peut également être invoquée en cas d’achat auprès d’un professionnel.

Achat d’une voiture de seconde main auprès d’un particulier

En cas d’achat d’un véhicule d’occasion auprès d’un particulier, les documents à remettre sont les mêmes (à l’exception de la facture, bon de commande, etc.). Être un particulier ne signifie pas non plus que l’on peut faire n’importe quoi. L’annonce doit notamment être rédigée scrupuleusement, en cas de données erronées concernant le kilométrage ou autre.

Il est important de bien vérifier que la personne qui vous cède la voiture est bien le titulaire sur la carte grise. À ce titre, les informations qui figurent sur le certificat de cession doivent correspondre parfaitement avec celles présentes sur le certificat d’immatriculation. En cas de non-concordance, l’acheteur se trouvera dans l’incapacité de mettre la carte grise à son nom.

Les étapes à suivre pour bien acheter une voiture d’occasion

Tout d’abord, préparez votre achat. Acheter une voiture est un gros investissement qui mérite de grandes réflexions. Aussi, il est conseillé de déterminer à l’avance le type et la marque de la voiture que vous voulez acquérir, le budget alloué…

Lorsque vous aurez fait votre choix, vous pouvez commencer les recherches. Soit sur internet, soit en lisant les petites annonces. Ça y est, vous pensez avoir trouvé la voiture de vos rêves ? Fixez un rendez-vous avec le vendeur pour le rencontrer. Il est en effet impératif d’essayer le véhicule.

Si tout vous semble normal, vous pouvez réserver la voiture. Ceci afin de vous donner encore quelques jours de réflexion, sans risquer de voir l’objet de vos désirs tomber entre les mains de quelqu’un d’autre.

Enfin, s’il y a deal, exigez du vendeur la carte grise du véhicule. Demandez également le procès-verbal du dernier contrôle technique, si la voiture a plus de quatre ans. Sans oublier le carnet d’entretien périodique.

Les précautions à prendre

Maintenant que ces étapes sont terminées, vérifiez :

  • la conformité du véhicule avec la carte grise (le numéro de châssis),
  • la conformité du véhicule avec la description de l’annonce,
  • que le dernier contrôle technique s’est déroulé au moins six mois avant la transaction, si la voiture a plus de quatre ans.

Mais comme les risques d’arnaques sont légion dans la vente de voiture d’occasion (voitures accidentées), deux précautions valent mieux qu’une. Il n’y a pas 36 000 solutions, demandez le rapport Histovec et/ou faites appel à un expert.

Les escrocs qui vendent des voitures volées ne sont pas à exclure non plus. Voici quelques indices qui vous aideront à les reconnaître.

  • Des joints de portières tout neufs sont toujours suspects
  • Un jeu au niveau de la colonne de direction pourrait être le résultat de la fracture d’un Neiman
  • Des traces au niveau du barillet peuvent trahir un vol
  • Le numéro de série de la voiture inscrit sur la carte grise doit être identique à celui inscrit sur le moteur. Des traces de coups sur ce dernier peuvent résulter de la gravure d’un faux numéro.

Bien acheter une voiture d’occasion, les différents points à contrôler

Il s’agit de scruter la voiture à la loupe pour chercher le moindre défaut. Tout doit être vu et revu. Voici quelques points à vérifier impérativement lorsque l’on veut bien acheter une voiture d’occasion.

Le moteur

  • Repérez les fuites d’huile. Elles peuvent sembler insignifiantes, mais souvent cela cache des problèmes techniques graves. Si vous ne connaissez rien à la mécanique, faites-vous accompagner par un professionnel. D’un coup d’œil, il décèlera l’origine des fuites.
  • Les bornes de la batterie qui sont recouvertes de substance blanchâtre sont le signe d’un mauvais entretien et peuvent avouer un problème de démarrage.
  • Vérifiez les durits. Ces derniers ne doivent présenter aucune boursouflure, craquelure ou fuite.
  • Vérifiez le bruit du moteur. S’il y a des cliquetis suspects, ne vous attardez pas sur cette voiture. De même si vous entendez des sifflements aigus, cela veut dire qu’il y a une anomalie.
  • Testez l’embrayage. Tirez le frein à main, engagez la troisième et relâchez l’embrayage. Si la voiture ne cale pas, ne l’achetez pas.
  • Passez toutes les vitesses, elles ne doivent pas craquer au moment de leur engagement.

L’extérieur

  • Examiner méticuleusement la peinture. Elle ne doit présenter aucun défaut. Une tôlerie lisse sans trace de coup confirme que la voiture n’a jamais été accidentée.
  • Les vitres doivent monter et descendre facilement et atteindre les jointures.
  • Les pneus doivent être identiques et de même dimensions sur un même essieu. Vérifiez également leur bon état.

L’intérieur

  • Vérifiez que les numéros sur le compteur kilométrique sont bien alignés. Si ce n’est pas le cas, on y a touché pour modifier les inscriptions exactes.
  • Assurez-vous que votre véhicule est pourvu d’une roue de secours. Cela peut paraitre anodin, mais nul n’est à l’abri d’un accident.
  • Testez toutes les fonctionnalités de la commande de bords, aussi insignifiante soit-elle. Phares, feux de stop, clignotant… Tout doit fonctionner à merveille.
  • Soulevez les tapis de sol pour déceler les traces d’humidité. Si jamais il y en a, cela signifie que la voiture a des problèmes d’étanchéités.

Après toutes ces vérifications, vous pouvez conclure l’achat. Mais avant de prendre le volant, pensez à assurer la voiture. Cela peut se faire par simple coup de téléphone à l’assureur.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • Maugenet dit

    Bonjour Je viens d'acheter une voiture à un particulier et le premier jour même pas 10kms de fait et signal d'huile comme quoi il n'y en a plus j'en remets au moins 4 l le lendemain je prends la voiture et la elle fume tout blanc à grosse quantité Quel recours puis je avoir Est ce que je peux me rétracter sachant que cela fait moins de 7 jours quenje l'ai acheter

    • Eplaque dit

      Bonjour, Vous pouvez invoquer la garantie légale des vices cachés. Cordialement, L'équipe Eplaque

  • Petitpoisson dit

    Bonjour je voudrais vous demandez un renseignement .ma fille a acheter 1 voiture le 1er septembre sans controle technique. Le vendeur lui a dit si trop de travaux je la reprendrais .on na passer le CT le 15 octobre .mais plus rouler a partir du 2 octobre .car elle ne pouvez pas faire le contrôle. C est moi qui lui a payer .mais le monsieur du controle technique a dit la voiture eT trop dangereuse. Et le vendeur ne veut pas la reprendre .et en plus il a envoyer la carte grise à la préfecture que normalement il aurait dû la donner à ma fille.que peut on faire s'il vous plaît. Bonne journée bien cordialement mme Petitpoisson

    • Eplaque dit

      Bonjour, Comme le certificat de cession le mentionne, le vendeur a pour obligation de remettre un contrôle technique de moins de 6 mois à l'acheteur. Il ne fallait pas acquérir le véhicule sans ce document. Néanmoins, vous pouvez exiger l'annulation de la vente pour vice caché. Si le vendeur refuse un arrangement à l'amiable, nous vous conseillons de contacter un avocat. Cordialement, L'équipe Eplaque

  • LANG dit

    Bonjour. Je vais acheter un véhicule d'occasion chez un concessionnaire auto, il devait reprendre ma propre voiture pour un prix convenu. Entre temps, la voiture de ma fille a lâchée et souhaiterait récupérer la mienne. Est-il encore temps d'annuler la reprise de ma voiture par le concessionnaire ? Merci beaucoup et bonne journée à vous. Mme LANG Catherine.

    • Tiphaine dit

      Bonjour, Je vous invite à vous rapprocher de votre vendeur afin d'obtenir ces informations.

  • TREBOSSEN dit

    Bonjour, J'ai acheté un véhicule d'occasion auprès d'un professionnel français vendredi. Apres 30 km, le jour meme, elle a refusé de démarrer hier (dimanche). La voiture est d'origine espagnole et encore immatriculée dans ce pays. Je n'arrive pour l'instant pas à joindre le vendeur au téléphone. Au vu de votre article ci dessus, le certificat de cession ne fait pas apparaître de kilométrage, et je n'ai pas de contrôle technique, car aux dire du vendeur ça n'existe pas en Espagne. Est-ce que l'absence de kilométrage sur le certificat de cession peut être un motif d'annulation de la vente ? Merci. Cordialement.

    • Tiphaine dit

      Bonjour, Je vous invite à vous rapprocher de votre protection juridique ou d'un avocat spécialisé afin de connaître en détail vos droits et recours.

  • Christian drean dit

    Tres bons conseil