Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Les plaques d’immatriculation, pomme de discorde entre la Serbie et le Kosovo

Les plaques d’immatriculation, pomme de discorde entre la Serbie et le Kosovo

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 11 mai 2022 - 1 min de lecture ⏳

véhicules en Serbie

Les relations politiques entre le Kosovo et la Serbie ne sont toujours pas résolues. Cela peut déboucher sur des querelles qui semblent dérisoires, notamment au niveau de la plaque d’immatriculation. Cela force les automobilistes à recourir à des autocollants lorsqu’ils visitent leur voisin.

Plaques d’immatriculation provisoires

La Serbie ne reconnaît pas le Kosovo. C’est pourquoi, depuis la fin d’un accord en 2011, les Kosovars qui veulent circuler sur les routes serbes avec leur véhicule doivent se procurer des plaques d’immatriculation provisoires serbes.

Jusqu’à septembre 2021, le gouvernement du Kosovo n’avait pas pris de mesures de représailles. Il a ensuite décidé d’imposer le même régime aux véhicules serbes. À savoir l’obligation d’obtenir des plaques temporaires.

Un compromis à base d’autocollants sur les plaques

Si les stickers sont interdits sur les plaques françaises, ils sont obligatoires pour les véhicules serbes roulants au Kosovo et vice versa. C’est la « solution » qui avait été trouvée entre les 2 parties afin d’éviter la lourdeur des plaques temporaires pour les automobilistes.

Pourquoi un autocollant sur la plaque ? Tout simplement pour recouvrir l’identifiant national. Cependant, cet accord a expiré, dans l’attente d’une solution définitive. La Serbie a déclaré que le régime des autocollants resterait en vigueur jusqu’à ce que les négociations aboutissent.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.