Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Strasbourg : grande offensive pour l’installation de la ZFE

Strasbourg : grande offensive pour l’installation de la ZFE

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 30 avril 2021 - 2 min de lecture ⏳

préfecture du Bas-Rhin

Sur fond de loi climat et résilience, Strasbourg prépare déjà activement la mise en place de sa zone à faibles émissions. L’Eurométropole a déjà mis en ligne un site spécial pour préparer la population strasbourgeoise aux changements de mobilité qui se préparent. La première salve sera tirée en 2023. L’un des gros bouleversements de ce plan sera le bannissement total des véhicules diesel en 2028.

ZFE Strasbourg : une approche progressive

L’Eurométropole de Strasbourg, qui rassemble la ville du 67 et une trentaine de communes avoisinantes, se prépare activement à la mise en place de sa zone à faibles émissions (ZFE). Soucieuse de ne pas brusquer ses administrés, la collectivité a décidé de communiquer longuement en amont. L’objectif est de concilier qualité de l’air et période d’ajustement suffisamment longue afin que les Strasbourgeoises et Strasbourgeois ne se retrouvent pas au dépourvu. Au final, le programme est à mi-chemin entre le plan moins ambitieux de la législature précédente et les promesses de campagne relativement agressives de la maire en poste.

Les véhicules qui ne pourront plus rouler à Strasbourg (proposition)

Sur base des propositions, les interdictions progressives suivantes sont proposées :

  • Interdiction des véhicules sans vignette ou avec vignette Crit’air 5 : 1er janvier 2023
  • Interdiction des voitures Crit’air 4 est inférieur : 1er janvier 2025
  • Bannissement des véhicules Crit’air 3 est inférieur : 1er janvier 2027
  • Interdiction des véhicules Crit’air 2 est inférieur : 1er janvier 2028

Avant chaque nouveau bannissement, une campagne de sensibilisation aura lieu. Par exemple, à partir du 1er janvier 2022 les véhicules dotés d’une vignette Crit’air 5 seront informés de l’interdiction. Lorsqu’elle entrera en vigueur, la campagne d’information sera alors centrée sur les véhicules en pastille Crit’air 4, et ainsi de suite.

Les modalités de la zone à faibles émissions de Strasbourg seront votées en juillet

Si vous habitez dans la collectivité, vous pourrez participer aux consultations citoyennes qui se tiendront à partir du 10 mai. Tables rondes, réunions locales, envoi d’une brochure, création d’un site dédié, mise en place d’un numéro vert (0800 100 267) : l’Eurométropole s’active pour communiquer sur le sujet.

Le travail s’annonce ardu. À terme, on estime que plus de 135.000 véhicules devront être remplacés ou vendus d’ici 2028. Pour faire passer la pilule, un plan d’aide de type « prime à la conversion » d’un million d’euros est prévu.

Les règles sont susceptibles de changer jusqu’au 24 juin. Le plan final régissant l’implémentation de la ZFE de Strasbourg sera ensuite voté le 12 juillet 2021. Beaucoup de choses peuvent encore changer. Certains élus de communes reprochent d’ailleurs à Strasbourg de définir des règles centrées sur la ville. Ainsi que des incohérences par rapport aux règles de la loi climat et résilience. Le maire d’Illkirch-Graffenstaden s’oppose notamment au bannissement des véhicules en pastille Crit’air 2. Il veut un référendum sur le sujet.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • Gege dit

    vous oubliez completement de parler des consequences pour les entreprises, les commerces,les artisans, etc vous oubliez les Vehicules de marchandise ou de personne qui viennent strasbourg. Le pont sur le Rhin sera de nouveau une frontiere. On interdit l acces a l aeroport a ceux qui n ont pas la bonne vignette. Il est temps que les le journalistes en parlent aussi. Sinon ce sera une catastrophe economiques et touristiques dans l eurometropole!! Desole de mon ton , il serait temps d integrer ces themes et pas se lamenter sur l insouciance du choix!!

    • Eplaque dit

      Bonjour, Nous ne faisons que relayer l'information, c'est aux Strasbourgeois(es) de se positionner et de participer aux consultations afin de faire entendre leur voix. Cordialement, La modération Eplaque