Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Il est désormais interdit de rouler plus de 2 mois en Italie avec une plaque française

Il est désormais interdit de rouler plus de 2 mois en Italie avec une plaque française

rouler en Italie

Vous êtes sur le point de vous expatrier en Italie et vous comptez vous rendre dans la Botte avec votre voiture immatriculée en France ? Sachez que, désormais, vous ne disposez que de 2 mois pour remplacer votre plaque française par une plaque italienne.

L’objectif du gouvernement italien est, bien entendu, de combattre le phénomène que l’on peut voir dans tous les pays membres de l’Union, à savoir ces voitures circulant à long terme avec des plaques étrangères. En principe la loi prévoit que le changement de plaque doit avoir lieu dans les 12 mois après le changement de résidence. L’Italie a décidé de réduire ce délai par 6.

Quels risques si je ne change pas mes plaques avant 2 mois ?

Ne pas suivre cette loi est un jeu extrêmement dangereux vu les sanctions prévues. Voici ce que vous encourez si vous êtes pris par la police à rouler avec une plaque française en Italie pendant plus de 2 mois :

  • Amende de 712 € minimum
  • Immobilisation du véhicule jusqu’à régularisation

L’objectif est bien entendu d’éviter que les automobilistes ne payent pas leurs taxes automobiles en Italie en roulant avec leur plaque étrangère, ou encore échappent aux PV automatiques. Certains conducteurs préfèrent également rouler avec leurs plaques minéralogiques d’origine pour des raisons pratiques. Il s’agira aujourd’hui d’une pratique hautement risquée.

Veuillez noter que cette mesure ne concerne que les résidents. Si vous êtes simplement en vacances en Italie pour une longue période, vous avez le droit de rouler avec votre voiture immatriculée en France.

2 exceptions à cette interdiction des plaques étrangères

Le gouvernement italien a tout de même prévu 2 dérogations à cette interdiction :

  • Voiture de location avec une plaque française : les véhicules de location avec une plaque étrangère ne sont pas concernés par cette mesure, pour autant que le conducteur soit capable de fournir aux autorités le titre et la durée de disponibilité de la voiture.
  • Voiture de société avec une plaque étrangère : si la société en question n’a pas de filiale en Italie et que la société se trouve en dehors de l’UE.

Posté le 16 novembre 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies