Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > La Chine souhaite s’ériger en capitale mondiale de la voiture électrique

La Chine souhaite s’ériger en capitale mondiale de la voiture électrique

voiture électrique du projet eVader

Le Salon de l’auto de Pékin vient d’ouvrir ses portes. Une observation frappe le visiteur lambda qui n’est pas familier avec le paysage automobile chinois : l’omniprésence des véhicules électriques sur le salon de l’auto phare de l’Empire du Milieu.

Le stand du constructeur Volvo n’expose que des voitures électriques et hybrides

C’est tellement vrai que sur le stand de certains constructeurs, comme le suédois Volvo, on ne voit que des voitures hybrides ou électriques. Que ce soient les marques locales ou étrangères, le focus est clairement sur les véhicules respectueux de l’environnement. Si on connaît en Occident les Tesla, BMW i3, Kia Soul EV ou encore Peugeot iOn, les automobilistes ignorent plus que probablement que la voiture électrique la plus vendue dans le monde est un modèle chinois, la BAIC EC.

Pourquoi un tel engouement pour la voiture électrique dans un pays que l’on épingle souvent pour son degré élevé de pollution ? Car il s’agit d’une tendance imprimée par le gouvernement chinois.

La voiture électrique pour lutter contre la pollution

Véritable leader dans ce domaine, la Chine poursuit une politique agressive en faveur des solutions de mobilité respectueuse de l’environnement. L’objectif pour 2020 est d’écouler 5 millions de voitures électriques par an. Si cette décision est dictée par la volonté d’abaisser la pollution de l’air dans les centres urbains, il y a aussi des ambitions technologiques. En devenant un acteur majeur de la mobilité électrique, la Chine compte développer des technologies connexes tout en diminuant sa dépendance aux importations de pétrole.

Pour ce faire, Pékin agit aussi bien au niveau des constructeurs que des consommateurs. Les marques se voient par exemple imposer des quotas de ventes de voitures électriques (Nissan a dû par exemple créer une marque distincte dédiée à la voiture électrique). Pour les particuliers, acquérir un véhicule hybride ou électrique permet de contourner les quotas très sévères d’immatriculation. La voiture électrique est subsidiée, en outre. En résumé, si vous achetez une voiture essence vous risquez d’attendre votre plaque minéralogique pendant des années, alors qu’à l’achat d’une voiture électrique ou hybride vous recevrez une plaque verte spéciale dans des délais records.

Posté le 27 avril 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies