Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Achat d’une voiture d’occasion : quelle norme euro pour être « tranquille » en ZFE

Achat d’une voiture d’occasion : quelle norme euro pour être « tranquille » en ZFE

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 24 janvier 2023 - 3 min de lecture ⏳

achat voiture neuve

Actuellement, il existe 11 zones à faibles émissions en France. Dans ces ZFE, il existe des restrictions de circulation ou un bannissement complet pour certains véhicules. D’ici 2025, ces zones existeront dans 43 agglomérations françaises. À moins de rouler strictement en rase campagne, il faut donc prendre en considération ces éléments à l’achat d’une voiture d’occasion. Quelle norme euro choisir pour ne pas avoir des difficultés à circuler dans certaines villes, ainsi que dans un futur proche ? Quel macaron Crit’air ? On fait le point.

ZFE : la situation en 2023

Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Montpellier, Strasbourg, Grenoble, Rouen, Reims et Saint-Etienne. Telles sont les villes qui ont déjà mis en place une zone à faibles émissions en 2023. Les règles de circulation varient dans chaque ZFE. La plupart de celles-ci interdisent les déplacements en semaine et en journée des véhicules en Critair 4 ou inférieur. Les villes les moins strictes, comme Montpellier ou Grenoble, ne bannissent qu’à partir de Critair 5… Pour le moment.

Comment ces règles vont-elles évoluer ?

La plupart des villes citées ci-dessus ont déjà mis en place un calendrier de durcissement progressif des règles. Cependant, il est impossible de prédire avec certitude qu’elles seront bien appliquées l’échéance arrivée. Par exemple, Paris a déjà repoussé une fois le bannissement des véhicules Crit’air 3. Un second report pourrait reporter l’implémentation de la mesure à 2024.

À Marseille, l’objectif est d’interdire les véhicules en Crit’air 3 dès septembre 2024. Il est difficile également d’anticiper ce que vont décider les zones qui n’ont pas encore implémenté de ZFE. On peut cependant supposer que cela ne peut pas être pire que ce qui est en place, et prévu, pour Paris, qui est à l’avant-garde en matière de limitation des émissions vu que c’est dans la capitale où le problème est le plus aigu.

Quelle norme euro ou vignette Crit’air acheter pour ne pas être limité dans ses déplacements en France ?

Tout d’abord, il est probablement sage d’oublier le diesel, qui n’est pas en odeur de sainteté. Pour le reste, il n’y a malheureusement pas de réponse toute faite que nous pouvons apporter : tout dépend de vos habitudes de déplacement dans les agglomérations qui ont les réglementations les plus dures. A savoir Paris et Marseille. Si vous devez vous rendre dans ces villes, il est probablement sage d’opter pour une voiture Critair 1. À Paris, l’interdiction des véhicules Crit’air 2 est déjà prévue pour 2024. Il pourrait y avoir un report, mais même s’il est d’un an ou 2, cela signifie ne plus pouvoir rouler en semaine en région parisienne d’ici 2 ou 3 ans.

À Marseille, on sait que les Critair 3 sont menacés dès septembre 2024, mais il n’y a pas d’information sur le risque qui pèse sur Critair 2. Ici aussi, pour jouer la carte de la prudence il est sage de s’orienter vers une voiture Critair 1.

En province, on peut probablement s’orienter vers des véhicules d’occasion plus anciens en Critair 2. Cependant, vu qu’on trouve des véhicules Crit’air 1 qui ont quand même plus de 10 ans, c’est probablement une bonne idée d’opter pour cette meilleure classification. Surtout si vous êtes du genre à conserver longtemps vos véhicules.

Comment connaître le classement Crit’air d’un véhicule qui n’a pas de pastille ?

Le classement Crit’air 1 correspond aux véhicules essence qui ont un moteur à la norme euro 5 ou 6. Grosso modo, cela correspond aux voitures vendues depuis le 11 janvier 2011. Les véhicules essence Critair 2 ont un moteur euro 4 (1er janvier 2006 et 31 décembre 2010). Nous vous conseillons de ne pas vous fier à la date d’immatriculation du véhicule. C’est la norme euro qui fait foi. Vous la trouverez au champ V9 de la carte grise.

Et si je ne veux pas changer de voiture ?

Il reste une solution si vous avez une voiture menacée par les ZFE : la conversion au gaz. Tout véhicule converti au LPG devient Crit’air 1, ce qui permettra de circuler encore quelques années dans toutes les villes françaises, à tout moment de la semaine ou de la journée. Attention, en 2023 l’installation d’un boîtier éthanol (E85) n’a pas d’impact sur la classification Crit’air. Même si on parle de changer cette loi.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.