Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. La conduite autonome s’invite dans les campagnes françaises

La conduite autonome s’invite dans les campagnes françaises

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 11 octobre 2019 - 1 min de lecture ⏳

campagne et conduite autonome

De la Chine aux États-Unis en passant par la France, la conduite autonome devient de plus en plus concrète. Mais tandis qu’on l’associe souvent aux grands centres urbains en ce qui concerne les transports en commun, cette technologie ouvre de nouvelles perspectives pour rompre l’isolement des lieux faiblement peuplés. C’est ainsi que du côté de l’Indre, une navette sans chauffeur va relier 5 communes d’ici 2021.

La conduite autonome pour rompre l’isolement rural

Vivre à la campagne, c’est agréable, mais en termes de mobilité cela impose presque toujours la possession d’une voiture. Quelque chose que tout le monde ne souhaite pas, que ce soit pour des raisons personnelles, économiques ou environnementales. Pour les zones à très faible densité de population, la mise en place d’un bus est onéreux. À moins de recourir à la conduite autonome.

C’est pourquoi un projet pilote a été élaboré en 2018. La communauté de communes Cœur de Brenne est l’un des 16 territoires hexagonaux qui feront l’objet d’un test grandeur nature. À partir de 2021, les habitants de 5 villages du Berry auront à leur disposition une navette électrique sans chauffeur qui passera 4 fois par jour dans leur village.

Le bus à conduite autonome sera en mesure de transporter jusqu’à 5 personnes. Cette solution devrait permettre à tout un chacun d’avoir accès aux services administratifs, aux soins de santé, aux marchés des environs ou encore à la bibliothèque du village d’à côté.

La navette devra faire ses preuves

Le test permettra de répondre à de nombreuses questions quant à la viabilité d’une telle solution. En effet, par définition les campagnes compliquent grandement la mise en place de la conduite autonome. Absence d’infrastructure spécifique, ruelles, animaux, réseau 4G peu fiable, vitesse limitée à 30 km/h… Les débuts seront probablement chaotiques. Cependant, cette phase de rodage est indispensable au développement complet de cette nouvelle technologie qui devrait bouleverser nos habitudes de mobilité dans un avenir relativement proche.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.