Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Stationnement à Toulouse : les voitures avec reconnaissance des plaques arrivent

Stationnement à Toulouse : les voitures avec reconnaissance des plaques arrivent

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 22 octobre 2021 - 1 min de lecture ⏳

une rue toulousaine

La décision devrait tomber aujourd’hui. À l’occasion du conseil municipal de ce vendredi, les membres vont voter l’adoption des voitures LAPI (lecteur automatique de plaque d’immatriculation) afin de contrôler le stationnement payant à Toulouse. L’habitude de ne pas alimenter les horodateurs dans la Ville Rose devrait donc bientôt prendre fin.

Contrôle automatique du stationnement payant : Toulouse imite les autres grandes villes françaises

Ce système est déjà en vigueur dans de nombreuses grandes villes telles que Paris ou Marseille. Le principe est simple : des véhicules équipés d’un lecteur automatique de plaque d’immatriculation scannent à la volée les numéros. Ils sont recoupés avec la base de données du stationnement payant, et les contrevenants sont automatiquement sanctionnés.

Les détracteurs de ce genre de dispositif pointent les nombreuses erreurs qu’il engendre. Par exemple, la verbalisation de livreurs qui sont arrêtés sur une zone de livraison, ou encore de véhicules de personnes à mobilités réduites qui sont exemptées. Manifestement, les élus toulousains estiment que les avantages supplanteront les inconvénients.

Toulouse pointée du doigt pour un contrôle trop laxiste

Il y a 5 ans, la chambre régionale des comptes avait pointé du doigt Toulouse pour son laxisme dans le contrôle du stationnement payant. Avec 10 PV par jour émis, sur le long terme en était gagnant à ne pas payer. L’augmentation du forfait post stationnement à 30 €, presque le double de l’amende précédente, avait permis de faire doubler le taux de paiement. Mais celui-ci étant passé de 17 à 30 %, on était encore très loin du compte.

Contrôle automatique du stationnement payant à Toulouse : cela prendra du temps

Sauf surprise, la mesure sera votée aujourd’hui. Elle prévoira l’utilisation de 4 à 5 voitures LAPI. Cela dit, cela ne veut pas dire que les contrôles commenceront de sitôt. Il s’agit de préparer le terrain, après quoi une phase de test démarrera. On peut donc anticiper les premiers contrôles vers le milieu de l’année prochaine.

Par contre, le champ d’action de la vidéoverbalisation en termes d’infractions constatées devrait être étendu dès le mois prochain. Actuellement limitée au stationnement gênant, la vidéoverbalisation toulousaine devrait également concerner les infractions routières. L’objectif est de surtout s’attaquer aux incivilités, comme les rodéos urbains et autres comportements dangereux.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.