Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Des vêtements pour perturber les lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation

Des vêtements pour perturber les lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation

vêtements anti LAPI

Le LAPI, acronyme de lecteur automatique de plaque d’immatriculation, facilite grandement la vie des autorités. Utilisé de façon responsable, il peut améliorer la sécurité de toutes et tous. Mais il a également le potentiel d’être exploité à des fins de flicage. De nombreuses associations de défense des libertés sont contre les LAPI. Et pour les perturber, une Américaine vient de lancer une ligne de vêtements originales.

Des vêtements garnis de plaque d’immatriculation

Sa ligne de vêtements est relativement simple : elle multiplie les motifs de plaques d’immatriculation. Son idée lui est venue sur base d’un constat simple qu’un ami lui a révélé : les LAPI sont tellement efficaces qu’ils reconnaissent les caractères de choses qui n’ont rien à voir avec une plaque minéralogique. Par exemple des inscriptions sur une clôture. Elle s’est dit que si ces systèmes confondaient une plaque d’immatriculation et une clôture, elle pourrait très bien les berner avec des vêtements.

Afin de rendre sa démarche bien compréhensible, les « numéros de plaque » qui figure sur ses vestes et robes reprennent des mots que l’on trouve dans le 4e amendement de la Constitution des États-Unis. Il s’agit d’un amendement qui protège les Américains « des fouilles et des saisies non raisonnables ». Cet amendement a permis de protéger les Américains contre de nombreuses formes de surveillance gouvernementale. Par exemple, en 2012, la Cour suprême américaine a empêché la police de placer des pisteurs GPS dans des voitures sans mandat.

Compliquer la vie des LAPI

L’objectif de cette ligne est simple : compliquer la vie des LAPI en les saturant de données, ce qui rendra leur déploiement plus cher. L’inventrice de ces vêtements a déclaré :

« Il s’agit d’un système de surveillance de masse extrêmement invasif qui s’immisce dans de nombreux pans de nos vies en rassemblant des milliers de numéros de plaque chaque minute. Mais si on peut tromper ces systèmes avec un tissu imprimé, cela signifie qu’il ne devrait pas être utilisé pour des tâches aussi importantes. »

D’autres vêtements « anti surveillance de masse »

Les défenseurs de la vie privée ont déjà inventé des vêtements ayant pour objectif de perturber les systèmes de surveillance. C’est ainsi qu’un tissu imprimé a été spécialement créé pour déclencher les systèmes de reconnaissance faciale. Si c’est un problème pour la façon dont nous sommes gouvernés, ces systèmes peuvent également être utilisés de façon illégale par des entreprises privées. C’est ainsi que, récemment, il a été révélé que le gestionnaire du développement de King’s Cross à Londres a mis en place un système de reconnaissance faciale sans en avertir ses visiteurs.

Posté le 23 août 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies