Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Conduite autonome : la Chine délivre ses premières licences commerciales

Conduite autonome : la Chine délivre ses premières licences commerciales

voiture autonome

La conduite autonome sera le prochain grand bouleversement technologique de l’industrie automobile. Aux 4 coins du monde, les nations s’activent afin d’avancer sur ce dossier. En Chine, les premières licences commerciales viennent d’être accordées à 3 sociétés. Elles vont pouvoir effectuer des tests et des opérations commerciales à Wuhan, l’un des pôles technologiques de la voiture autonome en Chine.

Wuhan : où la voiture autonome est développée en Chine

Wuhan est la ville la plus peuplée du centre de la Chine avec ses 10 millions d’habitants. La capitale de la province de Hubei est connue pour ses lacs, mais aussi pour son pôle conduite autonome. Wuhan a créé une zone de démonstration spécifique déjà dotée d’un réseau 5G ainsi que d’un système d’infrastructure V2X (« vehicle to everything », qui permet la communication des données entre les véhicules ainsi qu’avec l’environnement (infrastructure, piétons, réseaux, etc.).

Ces conditions uniques font que 40 constructeurs automobiles se sont installés dans cette zone, la plus importante de Chine consacrée à la voiture autonome. On y trouve notamment le géant chinois de l’Internet Baidu, qui a reçu l’une des 3 licences. La société teste des véhicules de type L4, à savoir des voitures susceptibles de rouler sans l’intervention d’un conducteur dans presque toutes les conditions. Selon Baidu, son véhicule devrait être commercialisé dès 2020.

Des bus qui roulent sans chauffeur

Du côté de la start-up Haylion, on a reçu une licence pour tester dans des conditions réelles des bus sans chauffeur baptisés Alphaba. Des tests sont déjà en cours depuis 2017. DeepBlue Tech développe également des bus autonomes. La société est déjà implantée en Europe, au Moyen-Orient, etc.

109 plaques d’immatriculation pour voitures autonomes

En Chine, il y a déjà plus de 100 véhicules autonomes qui circulent sur les routes. Ces voitures doivent obtenir une plaque d’immatriculation spéciale. Pour l’instant elles appartiennent toutes à des entreprises qui développent cette nouvelle technologie. L’acteur le plus important de ce secteur est Baidu, à qui les autorités ont déjà fourni plus de 50 plaques d’immatriculation voiture autonome.

Véhicules autonomes : une révolution plus proche que prévu

Il est probable que les automobilistes ne se rendent pas compte à quel point la révolution de la voiture autonome est proche. En Chine, on estime que le parc automobile neuf sera constitué d’au moins 50 % de véhicules dotés de certaines fonctions autonomes d’ici 2020. Selon Yang Diange, les véhicules intelligents entièrement autonomes pourraient représenter 10 % des ventes de véhicules neufs en Chine dès l’année prochaine. Et toujours selon lui, ils feront intégralement partie du quotidien dès 2030.

Shanghai est l’un des autres pôles chinois importants de la mobilité autonome. Il y a une dizaine de jours, elle a accordé des premières licences de démonstration à 3 sociétés, dont BMW. Si vous n’êtes pas du genre à sauter de joie lorsqu’il s’agit de prendre le volant, une solution devrait bientôt s’offrir à vous !

Posté le 27 septembre 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies