Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Plaque d’immatriculation 53 : les habitants de la Mayenne la fuient pour les vacances

Plaque d’immatriculation 53 : les habitants de la Mayenne la fuient pour les vacances

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 24 juillet 2020 - 1 min de lecture ⏳

Plaque immatriculation 53

Comme vous le savez probablement, le choix du département sur la plaque d’immatriculation est totalement libre. Les automobilistes ont tendance à arborer le numéro de département de leur résidence, mais rien ne les empêche de choisir autre chose. Il y a une dizaine de jours, la Mayenne fait l’objet d’une nouvelle vague inquiétante de cas de coronavirus. Ce qui a poussé de nombreux habitants à changer de plaques d’immatriculation avant un départ en vacances, de peur d’être pris à partie.

Les marchands de plaques de Mayenne pris d’assaut

Alors que l’été est censé être une période calme, les marchands de plaques d’immatriculation de Mayenne sont littéralement pris d’assaut à la mi-juillet. En raison d’une augmentation subite des immatriculations ? Non. Tout simplement pour se débarrasser de leurs plaques du 53, et choisir un autre numéro de département.

Craintes de vandalisme sur les voitures avec plaques du 53

Cette ruée a été déclenchée par des rumeurs qui circulent sur le Web. Les voitures avec des plaques de la Mayenne feraient l’objet de dégradations, notamment dans le sud. De crainte de voir leur véhicule être rayé en vacances, les Mayennais préfèrent donc investir dans de nouvelles plaques. C’est absolument légal. Par contre, recouvrir le 53 et le logo Pays de la Loire avec un autocollant est interdit.

Une rumeur pas vraiment confirmée

Dans les faits, toute cette affaire a probablement été gonflée par les réseaux sociaux. En effet, un automobiliste de Mayenne a bien rapporté avoir retrouvé son véhicule endommagé par des coups de clé en vacances. Mais rien ne dit que cet acte de vandalisme gratuit a été encouragé par le 53 de la plaque minéralogique. Après tout, ce genre de dégradation a lieu tous les jours.

Ces changements de plaque ont probablement été dictés par le zèle. Qui peut néanmoins se comprendre : quand on part en vacances, c’est pour se détendre. Et si la tranquillité d’esprit coûte une vingtaine d’euros, pourquoi pas. De toute façon, la situation est en train de se normaliser en Mayenne. Les marchands locaux de plaques vont donc retrouver leur quiétude.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.