Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Vente véhicule
  2. Achat/vente d’une voiture d’occasion : conseils pour éviter de se faire arnaquer

Achat/vente d’une voiture d’occasion : conseils pour éviter de se faire arnaquer

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 21 octobre 2015 - 6 min de lecture ⏳

Bien vendre son véhicule

Les arnaques dans le cadre de l’achat ou la vente d’une voiture d’occasion ne sont pas rares. Que vous ayez décidé de traiter avec un pro ou un particulier, soyez toujours sur vos gardes. Comment ? En adoptant les bons réflexes et en collectant tous les documents qui vous permettront d’immatriculer sans problème votre nouvelle voiture d’occasion.

On a beau être au XXIe siècle, il y a encore quotidiennement des gens qui tombent dans le panneau d’une arnaque de vente voiture. Par naïveté, méconnaissance des règles, certaines personnes se retrouvent avec un véhicule défectueux ou non immatriculable. Parfois, c’est le contraire, c’est l’acheteur qui parvient à arnaquer le vendeur. Les sites de petites annonces comme leboncoin sont utilisés par des personnes malhonnêtes. Que ce soit pour se débarrasser ponctuellement d’un véhicule ou pour vendre en série des voitures pas très nettes. Comment éviter une arnaque vente voiture ? Voici les précautions à prendre.

Comment éviter les arnaques lors d’une vente de voiture d’occasion ?

En suivant ces quelques conseils, vous éviterez les entourloupes :

Suivre à la lettre les obligations qui encadrent une cession

La loi oblige le vendeur à remettre certains documents à l’acheteur. Malgré que ces obligations figurent en noir sur blanc sur le certificat de cession, certains ne réclament pas ses papiers. Un document manquant sème la graine d’une arnaque potentielle. Le vendeur doit vous remettre :

  • Un contrôle technique de moins de 6 mois (ou de moins de 2 mois en cas de contre-visite)
  • Un certificat de situation administrative de moins de 15 jours
  • La carte grise barrée du véhicule – le nom du titulaire doit correspondre parfaitement avec le nom du vendeur sur le certificat de cession sauf exceptions

La carte grise barrée

À partir du moment où vous achetez une voiture d’occasion, le vendeur doit vous remettre la carte grise barrée. Une photocopie n’a aucune valeur, même « en attendant ». Ne donnez pas d’argent si on est dans l’incapacité de vous remettre ce certificat d’immatriculation original.

Certificat de non-gage récent

Le certificat de non-gage assure qu’aucun crédit ou PV n’est dû par le véhicule concerné. L’ANTS peut bloquer l’immatriculation de la voiture s’il s’avère qu’il y a une opposition sur celle-ci (et sans l’effacement de l’ardoise, vous ne savez rien faire lorsque le vendeur est insolvable)… à moins que vous ne disposiez d’un certificat de non-gage datant de moins de 15 jours. Dans ce cas, vous êtes protégé.

Contrôle technique

La remise d’un contrôle technique datant de moins de 6 mois est obligatoire pour la vente d’une voiture d’occasion de plus de 4 ans. Non seulement l’ANTS l’exigera pour mettre la carte grise de la voiture à votre nom, mais il permet également d’obtenir des informations concernant l’état de la voiture.

Le contrôle technique ne constitue pas en soi une garantie de l’état impeccable du véhicule. Mais il offre des garanties accrues. De plus, il est obligatoire de présenter le document pour mettre la voiture à votre nom. Si le vendeur ne vous le remet pas, vous devrez passer la visite vous-même, à vos frais.

Vérifier l’historique de la voiture

Il est parfois difficile de connaître le véritable état mécanique d’une voiture. Seul le carnet d’entretien, ou éventuellement des factures, vous permettra de vous assurer que le véhicule a été bien entretenu. N’hésitez pas non plus à faire inspecter la voiture (à vos frais) par un mécanicien. Vous pouvez également vous adresser au constructeur en lui fournissant le numéro de série de la voiture pour connaître son historique et éviter d’acheter un chat dans un sac. Voir la liste des documents à fournir pour faire une carte grise.

Vérifier l’identité du vendeur

Concernant la concordance du titulaire de la carte grise avec celles du vendeur sur le certificat de cession, il est bon à ce titre de vérifier l’identité du vendeur. En effet, il n’est pas impossible que celui-ci usurpe le nom du titulaire afin de se débarrasser du véhicule. Bien entendu, rien n’oblige le propriétaire à vous montrer sa carte d’identité. Mais s’il n’a rien à cacher, il ne s’offusquera pas de cette précaution prise.

Il est également conseillé de bien conserver le numéro de téléphone et l’adresse de courriel du vendeur.

Faire une copie de l’annonce

Certaines personnes pensent que le contenu d’une petite annonce n’est pas important. Ajouter une option dont le véhicule n’est pas doté sur l’annonce, on pourra toujours invoquer une confusion… Grave erreur. Les particuliers comme les professionnels sont tenus à l’exactitude des informations fournies dans l’annonce. Toute incohérence avec le véhicule livré pourra être utilisée pour annuler la vente.

En tant qu’acheteur, vous avez donc tout intérêt à faire une copie de l’annonce, à l’imprimer s’il s’agit d’une petite annonce leboncoin ou d’un autre site. En cas d’arnaque, vous aurez une preuve à faire valoir si le vendeur refuse un arrangement à l’amiable.

Demander le rapport HistoVec du véhicule

Depuis peu, un nouvel outil permet de limiter les risques d’arnaque de vente de voiture : HistoVec. Cet outil permet de générer un rapport qui reprend l’historique de tout véhicule immatriculé en France. Le rapport HistoVec mentionne tous les changements de propriétaire, les sinistres avec réparation contrôlée, la situation administrative du véhicule. On vous vend une voiture « premier propriétaire » ? Le rapport HistoVec permet de s’en assurer, afin d’éviter d’apprendre par après que le vendeur vous la refourguée après avoir réalisé qu’il s’agit d’une voiture à problèmes.

Ce rapport permet également de se prémunir contre les voitures au compteur trafiqué. Pour éviter ce genre d’arnaque, vous pouvez également demander à voir les factures d’entretien du véhicule.

Arnaque voiture leboncoin : les risques

Leboncoin est un site qui permet parfois de faire de bonnes affaires. Mais il s’agit également du terrain de jeu de nombreux arnaqueurs en tout genre. La plupart des utilisateurs du site sont honnêtes. Mais vu le nombre d’annonces publiées, il y a fatalement des margoulins parmi ceux-ci.

Habituellement, une arnaque de voiture leboncoin rassemble plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • Un prix trop beau pour être vrai
  • Des photos immaculées
  • Une annonce pas toujours très bien rédigée
  • Un discours bien ficelé de la part de votre interlocuteur, qui semble justifier pourquoi vous allez faire une soi-disant affaire

Les arnaques à la vente

Il arrive également que ce soit l‘acheteur qui arnaque le vendeur. Si vous pensez que c’est impossible, c’est ignorer la créativité de certains malandrins. Dans ce cas, la tromperie a lieu du côté du paiement. Faux billets pour les achats en cash, faux chèque, faux virement… les méthodes sont nombreuses.

Si on vous remet un chèque, il est conseillé de vérifier son authenticité en contactant la banque émettrice. Prenez soin de chercher vous-même le numéro de téléphone de la banque : celui qui est indiqué sur le faux chèque peut renvoyer vers un complice. Un chèque est également doté d’éléments de sécurité infalsifiable, comme des filigranes.

Refusez également les chèques dont le montant est supérieur au prix de la voiture. Avec cette arnaque, on vous demande de rembourser en liquide la différence. La personne disparaît ensuite dans la nature, vous laissant avec votre véhicule et le faux chèque.

Certains escrocs utilisent toute une série de stratagèmes pour essayer de soutirer de l’argent du vendeur. Expertise du véhicule, paiement des frais d’envoi en cas d’exportation… La règle est simple pour éviter cette arnaque : vous êtes le vendeur, c’est vous qui devez être payé, vous ne devez jamais donner un centime.

Comment dénoncer une arnaque de vente de voiture ?

Si vous avez été victime d’une arnaque à la vente de voiture, vous devez porter plainte à la police. Si les malfaiteurs sont identifiés, il faudra ensuite porter plaint au tribunal afin d’obtenir réparation.

Parfois, l’arnaque a eu lieu dans la bonne foi du vendeur. Cela peut arriver en cas de vice caché, par exemple. Il arrive fréquemment qu’une personne vende d’un véhicule qui fonctionnait parfaitement, alors qu’il avait un grave problème en gestation. Malheureusement, la cession se fait peu de temps avant que le problème fasse surface.

Ce genre de situation est problématique : le vendeur a le sentiment de se faire arnaquer car il a vendu une voiture qui fonctionnait parfaitement, il soupçonne l’acheteur d’avoir provoqué la panne par son style de conduite. L’acheteur a le sentiment de se faire aussi arnaquer, car son véhicule est hors service. C’est le juge qui tranchera, sur base de l’avis des experts automobiles.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • Tatiana Santos marques dit

    Bonjour je suis entrain de vendre une voiture nous quel une dame me vous paie pour mandat cash

    • Eplaque dit

      Nous ne comprenons pas la question, pouvez-vous reformuler ?

  • Grabet dit

    Bonjour je vais finaliser une vente de véhicule l’acquere Me propose un chèque de banque et une partie en liquide comment s’assurer de ceci et quelle est la procédure à suivre merci

    • Eplaque dit

      Bonjour, Voir notre article dédié aux chèques de banque : https://www.eplaque.fr/vente-vehicule/vendre-sa-voiture/verifier-cheque-de-banque Cordialement, La modération Eplaque

  • sevehiculer dit

    Bonjour, C'est un bon article et la liste des documents à fournir est très pratique. En revanche, il est dommage que vous n'ayez pas énuméré les différents types d'escroqueries possibles. Merci