Plaque de Monaco : tout savoir sur l’immatriculation en Principauté

Logo Eplaque

Publié par Eplaque - 6 min de lecture ⏳

Le 30/05/2023 - Mis à jour le 22/12/2023

La Principauté de Monaco étant un État indépendant, elle dispose de son propre système d’immatriculation. À quoi ressemble une plaque de Monaco ? Quelles sont les spécificités de son dispositif d’immatriculation ? Comment lire une plaque d’immatriculation monégasque ? Comment immatriculer en France un véhicule en provenance du Rocher ? Eplaque, le spécialiste de la plaque et de la carte grise en ligne, vous dit tout à ce propos.

Plaque d’immatriculation de Monaco : à quoi ressemble-t-elle ?

Depuis 1928, la Principauté de Monaco dispose de son propre système d’immatriculation. De 1901 à cette date, les véhicules monégasques portèrent des plaques françaises. La plaque d’immatriculation de Monaco que l’on connaît aujourd’hui date de 1978.

Vu le nombre relativement faible de véhicules immatriculés à Monaco, les numéros sont courts. Un numéro d’immatriculation est composé de seulement 4 caractères. Il y a 3 combinaisons possibles :

  • Une lettre et 3 chiffres
  • 4 chiffres
  • 3 chiffres et une lettre

On peut choisir cette combinaison parmi les références libres. Elle n’a donc pas de signification particulière.

Dimensions d’une plaque de Monaco

Vu la présence de seulement 4 caractères, la plaque de Monaco est beaucoup moins large que le standard européen. La plaque d’immatriculation monégasque arrière fait 34 cm de largeur (au lieu de 52) sur 11 cm de hauteur. La plaque avant est encore plus petite, avec seulement 260 mm de longueur pour 90 mm de hauteur

Comment reconnaître une plaque de Monaco ?

Une plaque monégasque standard affiche un fond blanc avec des caractères bleu ciel. Le blason de la principauté figure à gauche. La plaque avant et arrière ont un visuel qui diffère quelque peu.

Plaque avant

La plaque avant monégasque fait donc 26 cm de longueur sur 9 cm de hauteur. Elle affiche à gauche les armoiries du Rocher (10 petits losanges rouges) et les lettres MC en dessous. On trouve après le numéro d’immatriculation à 4 caractères.

Plaque avant de Monaco

Plaque arrière

La plaque arrière est un peu plus grande (34 cm sur 11). À gauche se trouve l’estampille, un autocollant reprenant le motif des losanges des armoiries de Monaco. En dessous des 15 losanges se trouve l’année de validité de l’estampille, ainsi que les lettres MC sur fond bleu. À droite se trouve le numéro d’immatriculation à 4 caractères. Enfin, la mention PRINCIPAUTE DE MONACO est inscrite en petits caractères en dessous du numéro d’immatriculation monégasque.

plaque arrière Monaco
Plaque d’immatriculation arrière de Monaco

Spécificités de la plaque d’immatriculation monégasque

Il y a de nombreuses différences par rapport à la France. Voici en quoi une plaque de Monaco se distingue :

  • Les plaques sont remises par les autorités : elles sont livrées avec le certificat d’immatriculation monégasque
  • Chaque année, on doit coller un autocollant (estampille) sur la plaque arrière. Cela permet de signaler qu’on a renouvelé sa plaque monégasque
  • Lorsqu’on annule une immatriculation ou qu’on exporte un véhicule, il faut rendre les plaques de Monaco aux autorités
  • On ne peut pas collectionner les plaques monégasques, vu qu’elles doivent être restituées quand on n’en a plus besoin

Comment avoir une plaque monégasque ?

Pour avoir une voiture immatriculée à Monaco, il faut obligatoirement :

  1. Avoir une adresse en principauté (résidence permanente ou secondaire) OU
  2. Avoir une entreprise implantée à Monaco

Les demandeurs de nationalité non monégasque devront joindre à leur dossier une copie de leur carte de séjour pour qu’il aboutisse.

Pour l’immatriculation d’un véhicule français à Monaco, il faut fournir plus ou moins les mêmes pièces que pour un dossier français. À savoir :

  • Carte d’identité monégasque ou carte de séjour
  • Certificat de cession en cas d’acquisition ou facture
  • La carte grise barrée
  • Déclaration d’achat si véhicule acquis auprès d’un professionnel français
  • Certificat de situation administrative de moins de 15 jours
  • Contrôle technique de moins de 6 mois (français ou monégasque)
  • RTI si véhicule modifié

Toute demande de plaque d’immatriculation monégasque se fait en personne, avec prise de rendez-vous obligatoire :

Pour toute info additionnelle, voir le portail « immatriculation » très bien fait du service public.

Les plaques spéciales de la Principauté de Monaco : comment les lire ?

Comme partout dans le monde, Monaco dispose aussi de plaques spéciales pour des services officiels spécifiques ou des usages particuliers. Voici les principales plaques de Monaco spéciales :

Plaque de transfert : bleue

La plaque de transfert monégasque est l’équivalent du WW français. Comme chez nous, elle est utilisée en tant qu’immatriculation temporaire dans l’attente de la plaque définitive. Monaco propose par contre la série WW2, destinée aux véhicules neufs achetés hors taxes à Monaco et aux véhicules d’occasion qui seront exportés vers un autre pays que la France. Une telle plaque monégasque WW2 est valable à l’étranger, contrairement à la WW qui ne permet de circuler qu’en Principauté et en France.

Plaque temporaire de Monaco WW

Plaque de transit temporaire TT : rouge

Les plaques de transit TT sont rouges à Monaco, comme en France. Elles servent aux véhicules achetés par des personnes qui ne sont pas attachées à la principauté, et qui seront exportés en franchise des droits de douane.

Plaque W

Comme dans l’Hexagone, la plaque W garage de Monaco est utilisée par les professionnels à des fins d’essai ou de déplacement de véhicules. Elle commence par W. Visuellement, cette plaque est identique à une immatriculation normale.

Plaque princière

Les plaques des véhicules du Palais ont une référence qui commence par MC, suivie de 2 chiffres. Le visuel des losanges des armoiries de Monaco est remplacé par le blason de la maison Grimaldi.

Plaque diplomatique de Monaco : fond vert

Sur le Rocher, les plaques diplomatiques ont un fond vert et des caractères blancs. Le numéro commence par CD pour corps diplomatique.

La plaque d’immatriculation monégasque personnalisée

Par défaut, la plaque d’immatriculation de Monaco est personnalisable. On peut en effet choisir son numéro durant la demande de carte grise. Cependant, il est très difficile d’obtenir une combinaison intéressante vu la saturation du système.

C’est pourquoi les autorités du Rocher réfléchissent depuis de nombreuses années à la création d’un système de plaques d’immatriculation personnalisée. Les plaques à 1, 2 ou 3 caractères pourraient être vendues aux enchères, comme à Dubaï. Moyennant un supplément, les automobilistes pourraient également choisir un numéro d’immatriculation à 5 chiffres.

On évoque également l’adoption du format de plaque européen 520×110 mm, ce qui permettrait de passer à des références d’immatriculation à 7 ou 8 caractères. Rien de concret n’est cependant apparu sur ce front, malgré l’initiation du débat dès 2014.

Comment faire une immatriculation française avec un véhicule doté d’une plaque de Monaco ?

L’importation d’un véhicule monégasque est une procédure particulière. En effet, en vertu des accords douaniers passés entre la France et la principauté, la démarche est facilitée. Il n’y a pas lieu d’obtenir un quitus ou un certificat de dédouanement pour une voiture avec une plaque de Monaco. La carte grise française se fait sur base d’un document spécifique remis par les autorités monégasques. À savoir le certificat pour obtention de la carte grise en France.

En termes d’homologation, il n’y a par contre pas de passe-droit. Vous devez donc fournir le certificat de conformité de la voiture monégasque. Si elle n’en possède pas un, ou si le véhicule a été modifié, il faudra une RTI. Cette réception à titre isolé se fait auprès de la DREAL de la région du propriétaire. S’il se trouve en Île-de-France, il doit s’adresser à la DRIEAT.

Les documents pour obtenir une carte grise française d’une voiture avec plaques monégasques

Voici les papiers à joindre à votre dossier de demande d’immatriculation pour une voiture de Monaco :

  1. Certificat des autorités de Monaco pour l’obtention de la carte grise en France
  2. Certificat d’achat ou facture du véhicule avec plaques monégasques
  3. COC ou RTI si le certificat de conformité n’est pas disponible
  4. Justificatif de domicile de moins de 6 mois
  5. Justificatif d’identité
  6. Permis de conduire valide
  7. Cerfa de demande d’immatriculation et
  8. Attestation d’assurance

Peut-on mettre le logo de la plaque d’immatriculation de Monaco sur une plaque française ?

Vous habitez les Alpes-Maritimes, et vous souhaitez remplacer le logo régional PACA de vos plaques d’immatriculation par le logo de Monaco ? Sachez que c’est malheureusement interdit. Non seulement les autocollants ne sont pas tolérés sur les plaques d’immatriculation françaises, même s’ils reprennent un visuel officiel. Mais même si vous parvenez à trouver une plaque d’immatriculation 06 avec logo de Monaco, elle est également illégale vu qu’il ne s’agit pas d’un visuel officiel.

Pour rappel, toute plaque d’immatriculation SIV doit afficher un numéro de département au choix, et le visuel régional officiel correspondant. Les visuels des anciennes régions restent valables.

Crédit photos : Wikimedia

Articles qui pourraient vous intéresser

Nos partenaires

Faites votre carte grise et vos plaques en 2 min

Commander carte grise Commander plaques

Eplaque.fr est noté 4.6/5 basé sur 26594 avis pour son service de carte grise & plaques d'immatriculation.