Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Histoire de la plaque d’immatriculation du Royaume-Uni

Histoire de la plaque d’immatriculation du Royaume-Uni

Histoire plaque UK

Chaque nation a implémenté l’immatriculation des véhicules à son rythme, en fonction de l’impact de l’automobile sur son paysage routier. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir l’histoire de la plaque d’immatriculation britannique en quelques dates-clés.

1903 : création des plaques minéralogiques en Grande-Bretagne

Les plaques minéralogiques sont mises en place en 1903 sur base de la loi du Motor Car Act (les plaques existaient en France depuis 1901). L’objectif est de pouvoir identifier les propriétaires de véhicules qui se multiplient sur les routes d’outre-Manche. Ces premières plaques sont noires et blanches. Une ou 2 lettres permettent d’identifier la région de résidence du propriétaire, un numéro de 1 à 9999 complète l’immatriculation. La première plaque décernée avait la référence « A1 ». A représentait la zone géographique de Londres, « B » le Lancashire, etc.

1932 : première réforme de l’immatriculation

Alors que l’automobile se démocratise, le système d’immatriculation de 1903 atteint rapidement ses limites. Il est donc modifié pour pouvoir afficher 3 lettres et jusqu’à 3 chiffres. La première immatriculation de ce nouveau système d’immatriculation est émise avec la référence « ARF1 »

Années 50 : seconde réforme de l’immatriculation

Dans les années 50, le second système d’immatriculation est sur le point d’être à court de références, le système change à nouveau. Désormais les chiffres arrivent en premier, ce qui permet de doubler le nombre de numéros disponibles. Le système prévoit de ne pas utiliser certaines séquences de lettres qui peuvent déboucher sur des mots peu enviables sur une plaque, par exemple BUM, SEX, etc.

1963 : 3e réforme de l’immatriculation

A partir de 1963, la structure de l’immatriculation est modifiée afin qu’une lettre permette d’identifier l’année de première immatriculation d’une plaque. Ce système sera néanmoins abandonné en 2001.

1973 : apparition de la plaque jaune à l’arrière

En 1973, le département des transports décide que la plaque d’immatriculation arrière devra désormais être jaune. La plaque avant reste blanche, mais elle devra désormais être réfléchissante.

Années 90 : apparition de la plaque d’immatriculation personnalisée

Dans les années 90, les Britanniques connaissent un véritable engouement pour la plaque d’immatriculation personnalisée, fraîchement introduite.

2001 : 4e réforme de l’immatriculation

Le système d’immatriculation toujours en vigueur en 2020 faits son apparition en 2001. La plaque comporte 7 caractères :

  • Les 2 premières lettres correspondent à un identifiant territorial
  • Les 2 numéros suivants l’année d’immatriculation
  • Les 3 dernières lettres sont formées par une séquence aléatoire

2020 : la plaque d’immatriculation verte va faire son apparition

Afin de conférer des droits spéciaux aux propriétaires de véhicules verts et de sensibiliser l’opinion publique à la mobilité qui respecte l’environnement, le gouvernement britannique va introduire la plaque d’immatriculation verte, réservée aux véhicules électriques et autres.

Posté le 6 janvier 2020 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies