Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Acheter une voiture neuve à l’étranger : marche à suivre

Acheter une voiture neuve à l’étranger : marche à suivre

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 17 mars 2016 - 25 min de lecture ⏳

documents carte grise véhicule étranger

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

  • Une facture ou une déclaration de cession
  • La carte grise étrangère
  • Le quitus fiscal
  • Le certificat de conformité ou l’attestation d’identification
  • Justificatifs d’identité et de domicile

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

  • Un certificat de demande d’immatriculation Cerfa 13750*05
  • La facture du véhicule
  • Le certificat de conformité communautaire
  • Le quitus fiscal qui prouve que vous avez payé la TVA en France
  • Les habituels justificatifs d’identité et de domicile

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

  • Carte grise ou document correspondant
  • Facture
  • Plaques d’immatriculation d’origine du véhicule, en cours de validité
  • Déclaration transitaire communautaire externe en cas de transit dans un autre pays
  • Certificat de l’origine préférentielle avec cachet de la douane du pays exportateur si le véhicule vient d’une nation qui a passé un accord avec l’Europe

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

Faire des économies en achetant une voiture neuve à l’étranger, même de marque française, est à la portée de toute personne prête à consentir les efforts supplémentaires en termes de paperasse et de déplacements. Voici quelques conseils pour réussir votre importation de voiture.

 

Aujourd’hui, les règles européennes permettent à chaque citoyen de l’Union d’acheter sa voiture neuve à l’étranger. En bref, vous achetez votre véhicule hors TVA en Belgique, Allemagne ou Espagne, etc. Vous le faites immatriculer (le concessionnaire à l’étranger se charge souvent de cette formalité) avec des plaques de transit pour pouvoir le rapatrier en France. Vous n’avez plus ensuite qu’à payer la TVA sur le véhicule à votre centre des impôts départemental (vous disposez d’un délai de 15 jours pour ce faire) et ensuite à faire immatriculer votre voiture.

De quels documents ai-je besoin pour faire immatriculer une voiture neuve en provenance de l’étranger ?

Veillez bien à ce que l’on vous remette tous les documents suivants, indispensables pour faire la carte grise en ligne ou à la préfecture (en plus des documents habituels comme le justificatif d’identité et de domicile) :

  1. Justificatif de vente
  2. Certificat de conformité CE avec éventuellement une attestation d’identification
  3. Quitus fiscal ou mention de dispense délivrée par les services fiscaux territorialement compétents sur le certificat de conformité ou l’attestation d’identification

Pour rapatrier votre véhicule, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance. Elle doit être valable dans tous les pays traversés. Veuillez noter que dans certains pays, comme en Belgique ou en Allemagne, vous devez obligatoirement posséder une assurance locale. En cas de doute, appelez votre assureur qui saura vous conseiller.

Attention aux fausses bonnes affaires

Si acheter une voiture neuve à l’étranger permet parfois de réaliser une économie pouvant grimper jusqu’à 20 %, comparez bien les différentes offres en France et à l’étranger avant de vous décider. Par exemple, les séries spéciales ne sont pas dotées de la même façon en options. Et n’oubliez pas d’ajouter le prix de la TVA (20 %).

J’habitais en dehors de l’UE et je suis rentré en France avec ma voiture immatriculée à l’étranger. Suis-je redevable des droits de douane ?

Vous pouvez être exempté si le véhicule n’est pas un utilitaire, si vous en êtes propriétaires depuis plus de 6 mois (à moins que vous n’arriviez des DOM) et si les taxes ont été acquittées dans le pays d’origine.

Je n’ai pas de certificat de conformité ou d’homologation pour ma voiture importée des États-Unis ou d’ailleurs. Comment l’immatriculer ?

Vous devez obtenir auprès de la DREAL ou de la DRIRE la réception à titre isolé de votre véhicule, soit une attestation prouvant que le véhicule est conforme aux prescriptions techniques réglementaires concernant les nuisances et la sécurité.

Sommaire

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • ARTHUR dit

    Bonjour , je souhaite acheter un véhicule pour ma fille domicilié en France. Cependant , je suis belge et donc je l'achète en belgique avec un financement. ( Et donc payer la TVA belge ) Ma fille peut-elle donc immatriculer le véhicule à son nom en France ? et quelles sont les démarches ? D'avance merci !

    • Eplaque dit

      Bonjour, C'est bien entendu possible. Même si nous comprenons votre démarche en raison du prêt, il serait néanmoins plus rationnel d'acheter la voiture directement en France du point de vue administratif et des taxes. Cela dit, si vous privilégiez l'achat en Belgique elle devra rentrer un dossier de demande d'immatriculation pour un véhicule importé. La procédure est expliquée sur cette page : https://www.eplaque.fr/carte-grise/immatriculation-d-un-vehicule-etranger-avec-ww.html Cordialement, L’équipe Eplaque

  • Akash dit

    Bonjour Pu-je rouler de l’Allemagne en France une voiture acheté immatriculer en Allemagne

    • Eplaque dit

      Bonjour, Avec quelles plaques ? Si le propriétaire accepte de laisser ses plaques allemandes valables et que le véhicule est assuré, vous avez le droit. Habituellement, on fixe des plaques allemandes temporaires pour exportation afin de rapatrier le véhicule. Vous trouverez toutes les informations utiles ici : https://www.eplaque.fr/carte-grise/carte-grise-allemagne Cordialement, L’équipe Eplaque