Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Voiture électrique ou hybride : est-ce financièrement intéressant ?

Voiture électrique ou hybride : est-ce financièrement intéressant ?

BMW i3 en charge à Paris

Il est parfois difficile de s’y retrouver. Outre le facteur environnemental, des impératifs financiers dictent les choix de nombreux consommateurs, que ce soit pour la voiture ou tout autre poste de dépense important. Tout le monde sait qu’une voiture électrique ou hybride coûte beaucoup plus cher à l’achat, mais qu’elle est beaucoup moins chère à l’utilisation. Mais, au final, est(ce intéressant. Autrement dit, quel est le coût de détention d’un véhicule vert ?

Une vaste enquête d’UFC Que Choisir (source) permet enfin d’apporter une réponse globale à cette question complexe. Dans la foulée, l’association de protection des consommateurs exhorte le gouvernement à obliger les constructeurs automobiles de fournir ces informations.

Il n’y a pas que le carburant et le prix d’achat

Calculer le coût de détention d’une voiture électrique, sans être un exercice impossible, reste compliqué. La plupart des consommateurs se contentent de prendre en compte le prix d’achat de la voiture, ainsi que les frais de carburant en fonction des kilométrages projetés. Mais cela reste bien insuffisant pour calculer avec précision le coût de détention d’une voiture hybride ou électrique.

En effet, bien d’autres paramètres entrent en compte, comme :

  • L’assurance
  • Les frais d’entretien
  • Les coûts de dépréciation
  • Le financement
  • Le prix de la carte grise
  • Le bonus malus écologique

Le mode de calcul d’UFC – Que Choisir, baptisé CTP pour coût total de propriété, prend en compte tous les postes de dépense engendrés par un véhicule. La conclusion de l’association est sans appel : les voitures hybrides ou électriques sont plus économiques que les automobiles fonctionnant à l’énergie fossile. Même si cette rentabilité est due aux aides de l’État.

Coût de détention d’une voiture électrique

Selon les calculs de l’organisme, le CTP d’une voiture électrique neuve est inférieur à celui d’une voiture diesel dès 4 ans de possession (économie de 3 %). L’économie empochée est même de 5 % par rapport à une voiture à essence. Sur le marché de l’occasion les gains sont encore plus importants, par exemple 28 % d’économies par an (soit 940 €) par rapport au diesel pour une voiture de seconde main.

C’est bien entendu au niveau du carburant que la voiture électrique est financièrement intéressante. Mais sans le bonus de 6.000 €, cette rentabilité se mue en coût supplémentaire.

La voiture hybride, moins intéressante

Les calculs d’UFC – Que Choisir montrent que le coût de détention d’une voiture hybride neuve est supérieur aux voitures traditionnelles. Par contre, l’hybride d’occasion est financièrement intéressante.

Une technologie rentable à partir de 2025

Le coût relativement élevé des voitures électriques et hybrides neuves s’explique par les volumes relativement faibles qui sont écoulés. Avec leur popularisation, les prix vont baisser, et donc devenir de plus en plus concurrentiels par rapport aux modèles à moteur thermique. Selon les projections d’UFC, cette compétitivité pourrait se matérialiser dès 2025, et ce dans un scénario qui inclut la disparition des aides de l’État.

Contrairement aux idées reçues, c’est surtout à la campagne que la voiture électrique est la plus intéressante. Les automobilistes des zones rurales ont tendance à parcourir davantage de kilomètres, ce qui rend ce type de mobilité plus compétitive vu qu’elle est très intéressante sur le terrain du coût énergétique.

Des progrès à faire pour démocratiser la voiture électrique et hybrides

L’infrastructure de chargement a beau se développer, l’autonomie des véhicules de s’améliorer, les solutions de mobilité verte restent à la peine avec seulement 2 % des parts de marché en France. Selon UFC – Que Choisir, cela s’explique principalement par

  • La durée de vie encore trop faible des batteries
  • Une offre en voitures vertes qui reste limitée

Selon l’association, la mobilité verte devrait être une préoccupation environnementale prioritaire pour le gouvernement. En effet, la voiture est le second pollueur dans l’Hexagone, derrière l’industrie. Malgré des normes de plus en plus strictes en matière d’émissions, celles-ci n’ont baissé que de 5,4 % durant ces 20 dernières années.

Coût de détention voiture électrique et hybride

Posté le 5 novembre 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies