Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Le centre de Paris en piétonnier dès 2022 ?

Le centre de Paris en piétonnier dès 2022 ?

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 11 juin 2021 - 2 min de lecture ⏳

ZFE de Paris

Tandis que la nouvelle zone à faibles émissions de Paris vient d’entrer en vigueur ce 1er juin, la mairie poursuit ses réflexions pour améliorer la qualité de l’air de la capitale. Désormais, les autorités viennent d’annoncer une concertation visant à éliminer le trafic de transit de l’hypercentre. Ce qui équivaudrait presque à convertir en piétonnier cette zone.

Source : Le Parisien

Centre parisien piéton : le projet

Cette initiative limiterait fortement le trafic dans les premier, second, 3e et 4e arrondissements de Paris. La zone déborderait au-delà de la Seine au sud, la frontière étant fixée par le boulevard Saint-Germain et le quai Saint-Bernard pour quelque peu empiéter sur les 5e, 6e et 7e arrondissements.

En bref, seuls les riverains, les bus, les taxis et les professionnels qui opèrent dans la zone pourraient y circuler. Le reste des véhicules serait obligé de contourner la périmètre. Et pour ceux qui veulent se rendre dans le centre, il faudra emprunter les transports en commun. En cas de discussions positives, l’initiative pourrait être adoptée dès l’année prochaine.

L’objectif de la piétonnisation du centre de la capitale

Avec ce projet, la mairie de Paris souhaite rendre l’espace aux piétons et aux cyclistes, mais aussi à réduire la pollution sonore et atmosphérique. Cette réduction de la densité du trafic devrait également faciliter une meilleure fluidité pour les transports en commun.

L’opposition monte au créneau

Si le projet semble intéressant sur papier, il est loin d’enthousiasmer l’opposition. Il faut dire que ses représentants sont majoritairement à la tête des arrondissements qui ne sont pas concernés. Ils craignent donc d’être submergés par le trafic dévié par ces règles. On reproche également à la mairie un manque d’analyse de fond sur ce dossier. Au lieu d’être basés sur une réflexion, les projets sont développés en termes d’image. Dans son ensemble, l’opposition demande un plan global de circulation pour le Grand Paris.

Si une bataille féroce s’annonce entre les partisans et les opposants à ce projet, il y a une chose que l’on ne peut pas lui reprocher : il prévoit un traitement égalitaire des véhicules. Voiture électrique dernier cri ou Crit’air 6, de collection ou normale, tout le monde sera logé à la même enseigne.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.