Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Comment éviter les anciennes épaves revendues sur le marché de l’occasion

Comment éviter les anciennes épaves revendues sur le marché de l’occasion

véhicule dangereux occasion

En 2015,un grand scandale secouait le marché de la voiture d’occasion pour exposer sur la plaque publique une arnaque malheureusement trop répandue : la vente sur le marché du véhicule de seconde main d’anciennes épaves qui auraient dû finir à la casse.

Comment d’anciennes épaves atterrissent sur nos routes, avec une carte grise en ordre ?

Orchestrée par des marchands peu scrupuleux et des experts automobiles véreux, cette escroquerie concerne chaque année des milliers de véhicules. Le modus operandi est simple : des vendeurs de voitures d’occasion récupèrent des véhicules gravement endommagés, mandatent des experts automobiles corrompus qui fournissent les documents nécessaires pour leur remise en circulation, effectuent des travaux à la va-vite puis revendent les véhicules à des prix de prime abord intéressants à des automobilistes qui risquent ensuite parfois leur vie.

Il ne s’agit pas d’un effet de style : un jeune de 22 ans est décédé en Île-de-France au volant de l’un de ces véhicules en raison d’une défaillance technique. En principe les VGE ne peuvent reprendre la route qu’après une expertise scrupuleuse. La plupart finissent à la casse.

Un nouveau scandale secoue le marché de l’occasion

Suite au séisme déclenché par le scandale des épaves remises sur la route de 2015,un nouveau cas similaire vient d’émerger. En cause, un expert automobile qui a donné le feu vert à l’émission d’une nouvelle carte grise pour 1000 véhicules qui sont loin de présenter tous les gages de sécurité. Les propriétaires ont reçu une missive les invitant à faire vérifier leur voiture, potentiellement dangereuse.

Comment savoir si un véhicule dangereux est un VGE rafistolé ?

Malheureusement, aucune source officielle ne permet à l’automobiliste lambda de connaître le passé d’un véhicule. Il faut parfois être doté de connaissances assez pointues pour découvrir la vérité. Néanmoins, il y a quelques éléments qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Les voici, et en cas de doute il vaut mieux vous adresser à un expert automobile :

  • Prix en dessous du marché : les vendeurs de voitures d’occasion préfèrent ne pas conserver en stock ces véhicules trop longtemps. Ils ont donc tendance à les vendre à des prix substantiellement en dessous du marché. Si la cote est supérieure de 15 % au prix affiché, méfiance.
  • Certificat d’immatriculation récent : comme expliqué ci-dessus, ces véhicules sont vendus rapidement après l’émission du nouveau certificat d’immatriculation. Si la carte grise a moins de 6 mois, redoubler de vigilance.
  • Traces de dommages : vérifiez au niveau du châssis s’il n’y a pas des traces de sinistre. Faites-vous accompagner par quelqu’un de compétent si vous ignorez comment les identifier.

S’il est important d’être au courant de la situation, il ne faut pas pour autant céder à la panique, la plupart des véhicules d’occasion ne sont pas concernés par cette arnaque, toutes les bonnes affaires ne sont pas nécessairement une tromperie. Si une opportunité se présente, pourquoi ne pas investir dans une expertise automobile ?

Posté le 4 mai 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies