Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > En voiture, il va poser à la gendarmerie une question sur les plaques motos… ivre

En voiture, il va poser à la gendarmerie une question sur les plaques motos… ivre

saoul...

Parfois, la réalité dépasse la fiction, notamment en termes de bêtise. A Langeac, une bourgade située entre le Puy-en-Velay et Saint-Flour, un quinquagénaire s’est présenté à la gendarmerie pour poser une banale question sur le nouveau format des plaques motos… complètement ivre, alors qu’il était arrivé en voiture.

Sans permis, mais ça ce n’est pas encore trop grave…

Avec sa plaque d’immatriculation 43 de la Haute-Loire mais sans permis, il s’est déplacé jusqu’à la gendarmerie de Langeac pour poser une question sur la loi concernant le nouveau format de plaque 210×130 pour les 2, 3 et 4 roues qui entrera en vigueur le 1er juillet 2017. Mais peu importe, vu qu’il est au volant d’une voiture sans permis, un élément permettant déjà de déceler que l’homme avait des antécédents sérieux de conduite sous l’emprise de la boisson…

Arrivé dans les locaux de la gendarmerie, le personnel remarque immédiatement l’haleine chargée d’effluves alcoolisés, qui se dégagent de la bouche du conducteur. Pourtant, s’il avait lu notre blog, il n’aurait pas eu besoin d’aller à la gendarmerie… ou à défaut d’appliquer le conseil usuel « à consommer avec modération ». Car de modération il ne fut pas question : à 1,18 g d’alcool dans le sang, le multirécidiviste n’a pu que constater que son interrogation va lui coûter extrêmement cher : 5 mois de prison ferme, telle fut la sentence infligée par le tribunal après sa comparution immédiate.

Encore un rappel concernant le nouveau format de plaque moto…

Pour éviter à d’autres automobilistes d’aller en prison, voici donc un dernier rappel : à partir du 1er juillet 2017, motos, scooters, quads, tricycles à moteur, cyclos, etc., doivent adopter, si ce n’est pas déjà, fait le nouveau format standard de plaque 210 x 130, peu importe l’année d’immatriculation. Et si pour une raison ou une autre ce n’est pas encore clair, évitez d’aller poser la question complètement beurré au commissariat du coin !

Posté le 5 juin 2017 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies