Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Plaques du 53 : les Mayennais(es) restent sur leurs gardes

Plaques du 53 : les Mayennais(es) restent sur leurs gardes

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 7 août 2020 - 2 min de lecture ⏳

Plaque immatriculation 53

Vous vous souvenez peut-être de notre article concernant les péripéties des véhicules équipés de plaques d’immatriculation de Mayenne. Si, à l’époque, les cas concrets d’actes de vandalisme envers des voitures arborant des plaques 53 n’étaient pas vraiment établis, les habitants du département restent méfiants. Bien des rumeurs circulent, si bien que les vacanciers de la Mayenne préfèrent cacher leur numéro de département sur leurs plaques. Même si c’est illégal.

Un autocollant sur les plaques du 53

15 foyers de coronavirus en Mayenne. Voici l’information qui fait que les habitants du 53 seraient pris à partie lorsqu’ils se rendent ailleurs en France en vacances. Comme le rapporte France Inter, le bouche-à-oreille colporte de nombreuses mésaventures de Mayennais en villégiature. Détérioration du véhicule, ou même refus d’honorer une réservation : voici ce qui serait arrivé à des Mayennais(es) une fois arrivés sur leur lieu de séjour.

Cette fois, il semble néanmoins s’agir plus que de rumeurs. En effet, un député de Mayenne a confirmé avoir reçu de nombreuses plaintes à sa permanence parlementaire. Concernant des dégradations de véhicules, mais aussi des traitements discriminatoires en raison d’une plaque d’immatriculation 53. Les automobilistes d’Alsace et de l’Oise, autres foyers importants de covid-19, feraient des retours similaires.

Des bruits qui courent qui ne rassurent pas

On peut comprendre l’appréhension de ces personnes qui s’apprêtent à partir en vacances avec une plaque du 53. Il n’est jamais amusant de se faire vandaliser son véhicule. Mais si on vient d’investir dans un véhicule neuf ou une belle occasion, c’est encore plus râlant. Certains n’hésitent pas à tout simplement faire changer leurs plaques d’immatriculation. D’autres préfèrent recouvrir le 53 avec un autocollant. Malheureusement, cette pratique est illégale.

De 20 à 30 € pour changer les 2 plaques, 135 € d’amende en cas d’autocollant

Dans l’article de France Inter, une dame explique qu’elle va recouvrir ses plaques de la Mayenne avec des stickers. C’est illégal, et elle admet le savoir, d’ailleurs. Mais elle confie préférer payer 135 € d’amende plutôt que de risquer d’avoir des soucis en vacances. Pour partir l’esprit tranquille tout en respectant la loi, il suffit de changer de plaques. Chez Eplaque, cela coûte d’une vingtaine à une trentaine d’euros en fonction du modèle.

Et si vous tenez à afficher vos origines régionales sur votre plaque minéralogique, rien ne vous empêche de les refixer sur votre véhicule une fois la psychose passée.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.