Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Premier contrôle technique : mode d’emploi

Premier contrôle technique : mode d’emploi

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 21 septembre 2016 - 2 min de lecture ⏳

un vieux pot d'échappement

Même pour de nombreux automobilistes chevronnés, le contrôle technique est toujours un moment d’angoisse. Celle-ci est décuplée en cas de première, car aux craintes de voir son véhicule être recalé pour une peccadille ou un problème sérieux s’ajoute les incertitudes quant au déroulement du CT. Cet article fait la synthèse de tout ce qu’il faut savoir avant de passer votre premier contrôle technique.

Le contrôle technique en 2 mots

Pour rappel, le contrôle technique pour les particuliers est obligatoire pour toute voiture âgée de plus de 4 ans. Il doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le 4e anniversaire de la mise en circulation du véhicule. Le CT doit ensuite être renouvelé tous les 2 ans. Vous devez vous présenter vous-même dans un centre agréé, l’État n’envoie pas de convocation.

Passer le contrôle technique : mode d’emploi

La première étape consiste à choisir un centre agréé de contrôle technique et d’y prendre rendez-vous (si nécessaire). Vous devez y présenter la carte grise originale du véhicule (pas de photocopie). Le prix du CT n’est pas fixé par l’État, à vous donc de faire jouer la concurrence en vérifiant les tarifs des centres de votre région.

Si vous avez des doutes quant à la conformité de votre voiture, une visite de précontrôle dans votre garage ne sera sans doute pas superflue ; en cas de recalage, vous devrez régler des frais de contre-visite. Le contrôleur vérifiera toute une série de points vitaux de votre voiture, comme le système de freinage, les amortisseurs, la direction, vos pneumatiques, ainsi que des éléments pouvant paraître secondaires, mais tout de même importants pour la sécurité, comme la tension des ceintures, les rétroviseurs, les feux, etc.

À la fin du contrôle, l’examinateur vous remettra un procès-verbal de la visite, que la voiture soit en ordre ou pas. Il apposera sur la carte grise un autocollant indiquant la validité du contrôle technique (lettre A si tout est en ordre, lettre S si une contre-visite est nécessaire). Une vignette, avec ces mêmes informations, sera également apposée en bas à droite du pare-brise. En cas de contre-visite, elle doit être effectuée dans les 2 mois qui suivent le contrôle technique. En cas de retard, vous devrez passer une visite complète.

Défaut de contrôle technique : les risques

En plus de rouler avec une voiture potentiellement dangereuse, le défaut de contrôle technique vous expose à une amende forfaitaire de 135 €, qui peut cependant grimper jusqu’à 750 € en cas de circonstances particulières. Vous pouvez également vous faire confisquer votre certificat d’immatriculation jusqu’à présentation du véhicule au CT dans les 7 jours. Dans ce scénario, les forces de l’ordre vous remettront une fiche de circulation provisoire afin de vous permettre de vous rendre au contrôle technique. Celui-ci effectué, vous pourrez alors récupérer votre carte grise.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.