Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Tuning et homologation : comment ça marche ?

Tuning et homologation : comment ça marche ?

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 2 juillet 2021 - 1 min de lecture ⏳

tuning et homologation

Pour circuler sur la voie publique, tout véhicule doit être homologué. En France, cette homologation prend la forme du certificat de conformité européen. Lorsqu’un véhicule est modifié, ces changements doivent être validés. Cela peut concerner un véhicule de type tuning. Quelles sont les modifications qui doivent être homologuées ? Quelle est la procédure à suivre ? Notre article du jour fait le point sur la problématique du tuning et de l’homologation.

Conformité et tuning : les règles

Tout véhicule qui fait l’objet de modifications des caractéristiques techniques doit faire l’objet d’une procédure de conformité. Bien entendu, cela ne concerne pas les changements cosmétiques que l’on peut faire dans l’habitacle ou sur la carrosserie (éléments décoratifs). Il doit s’agir de transformations notables qui ont un impact sur des éléments importants de la voiture, qui modifient la puissance ou le poids. À ce titre, si vous montez une sono très puissante dans votre voiture, cela peut engendrer le besoin de faire une RTI si le matériel est pesant.

Lorsque de tels changements sont réalisés sur une voiture tunée, il faut obtenir une réception à titre isolé. Celle-ci se fait à la DREAL ou DRIRE. Cette inspection va s’assurer que le véhicule est conforme aux normes de sécurité.

Les risques de ne pas obtenir d’homologation

Il arrive que la DREAL refuse d’homologuer un véhicule tuning. En principe, on ne peut utiliser que des accessoires du constructeur. Lorsqu’on utilise d’autres éléments, les autorités peuvent demander l’autorisation de la marque. Et bien souvent, les constructeurs refusent de la donner. Il est donc fortement conseillé de bien vous renseigner avant de modifier votre véhicule.

Plaque tuning

En ce qui concernent les plaques d’immatriculation tuning, les possibilités sont encore plus minces. En bref, il est interdit de rouler avec des plaques fantaisie. Dimensions, couleur, police de caractère… Tout est strictement encadré. Au mieux, vous pouvez opter pour des plaques en plexi 3D. Police italique, identifiant régional remplacé… Toutes ces choses vous exposent à une amende de 135 € pour plaque non conforme.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.