Plaque rendue illisible : à force d’en faire trop, cet Australien s’est fait prendre

Logo Eplaque

Publié par Eplaque - 2 min de lecture ⏳

Le 21/06/2024

Le boomerang lui est revenu en plein visage, comme on dit aux antipodes. Un automobiliste australien, désireux de ne pas être identifié via sa plaque d’immatriculation, n’a fait qu’attirer l’attention sur lui. Après 2 contrôles en un jour à cause de sa plaque rendue illisible, il s’est fait arrêter pour détention de stupéfiants. Il a perdu son permis, 464 dollars et gagné un passage au tribunal.

Plaque d’immatriculation altérée : un excès de zèle avec des conséquences prévisibles

De par le monde, les automobilistes qui altèrent le numéro de leur plaque d’immatriculation pour échapper aux PV et péages automatiques sont de plus en plus nombreux. États-Unis (New York, Los Angeles..), France, Singapour… Alors que les LAPI poussent comme des champignons, les conducteurs cherchent des astuces pour y échapper. Toutes ces techniques sont bien entendu illégales.

En Australie, la tentative d’un conducteur de tromper les forces de l’ordre s’est retournée contre lui de façon spectaculaire. Au lieu d’y échapper, ses efforts bizarres ont en fait conduit la police à trouver ce qu’il essayait de cacher.

Sa Holden Commodore argentée a attiré l’attention de la police une première fois à cause d’un excès de vitesse de 20 km/h à Bankstown, dans le sud-ouest de Sydney. Mais ce sont les plaques d’immatriculation inhabituelles du conducteur qui ont particulièrement attiré l’attention des policiers.

Ces plaques d’immatriculation australiennes étaient composées d’une combinaison de mauvais chiffres et de lettres inventées. Manifestement, le conducteur a utilisé un marqueur pour les falsifier et rendre leur identification impossible.

Arrêté 2 fois en un jour à cause de ses plaques grossièrement falsifiées

Lors de sa seconde interpellation, il a admis que c’était la deuxième de la journée ! Son permis avait déjà été confisqué à Batemans Bay, en raison d’un test positif aux stupéfiants. On commence à comprendre l’excès de zèle dans sa tentative de masquer son numéro d’immatriculation

Ce second contrôle a débouché sur un deuxième test, à nouveau positif. Les policiers ont ensuite fouillé sa voiture. Ils ont trouvé un sachet de cristaux. Cette fois, ils l’ont embarqué au commissariat. Tout ça à cause de ses plaques !

Les agents « soupçonnaient qu’il cachait encore quelque chose ». Ces soupçons les ont poussés à le soumettre à une dernière fouille au commissariat. Ils ont trouvé sur lui un second sachet contenant une substance illicite… dans son rectum.

Le conducteur a été inculpé pour excès de vitesse, violation des conditions de mise en liberté sous caution, de conduite avec un permis suspendu, de détention de drogue et de conduite avec des plaques d’immatriculation altérées. Rien qu’en amendes, il va devoir payer 464 $. Mais il encourt également une condamnation pénale, vu qu’il va devoir comparaître devant le tribunal.

Une question ?

Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Articles qui pourraient vous intéresser

Nos partenaires

Faites votre carte grise et vos plaques en 2 min

Commander carte grise Commander plaques

Eplaque.fr est noté 4.6/5 basé sur 26594 avis pour son service de carte grise & plaques d'immatriculation.