Carte grise et plaques depuis 2010 - non affilié au gouvernement, possibilité d'aller en préfecture sans frais supplémentaires

 Espace pro

Eplaque.fr lutte contre le phénomène de « doublette »

plaquesLa doublette, ou usurpation de plaque, est un phénomène qui ne cesse de prendre de l'ampleur. Pour éviter les désagréments d'une telle usurpation, Eplaque s'engage pour lutter contre les copies illégales de plaques.

Qu’est-ce que la « doublette » ?

Pour éviter les amendes pour excès de vitesse ou d’autres délits encore plus graves, certains automobilistes posent sur leur véhicule des plaques qui ne correspondent pas à leur numéro d’immatriculation.

Il convient de distinguer deux phénomènes :

  • Mettre un numéro erroné en changeant un caractère par exemple
  • Dupliquer les plaques d’immatriculation d’un véhicule identique au sien. C’est dans ce cas précis que l’on parle de « doublette de plaques d’immatriculation ».

Exemple

Un véhicule A possède un numéro d’immatriculation AA-123-AA. Un véhicule B, identique au véhicule A (marque, modèle, couleur…), possède un numéro  d’immatriculation BB-456-BB. Le propriétaire du véhicule B remplace ses plaques d’immatriculation par le numéro AA-123-AA.

Ainsi lorsque le véhicule B est flashé par un radar, l’amende est envoyée au propriétaire du véhicule A.

Eplaque.fr lutte contre ce phénomène

Pour éviter qu’une personne puisse obtenir des plaques d’immatriculation avec un numéro d’immatriculation ne lui appartenant pas, Eplaque.fr s’engage à ne délivrer aucune plaque d’immatriculation sans une preuve justificative du numéro d’immatriculation.

Cette preuve est soit une copie de la carte grise du véhicule, soit une copie du certificat provisoire d’immatriculation. Elle est exigée pour toute commande en ligne de plaques minéralogiques sur notre site.

Nous tenons cet engagement depuis plusieurs années et espérons que tous les fabricants de plaques d’immatriculation suivent cet élan.

Que faire lorsqu’on est victime d’une « doublette » ?

Dans le cas où vous êtes victime d’une « doublette », vous devrez porter plainte au commissariat immédiatement. Il conviendra de prouver que votre véhicule n’était pas sur le lieu de l’infraction. Pour éviter toutes récidives, un changement de carte grise et de numéro d’immatriculation est fortement conseillé.

Avant de se rendre dans une préfecture pour demander un changement de numéro d’immatriculation, il faudra absolument déposer plainte au préalable. Cette procédure de changement d’immatriculation suite à une « doublette » se fait un peu au cas par cas, car elle est assez spécifique. Il convient donc de se renseigner auprès de votre préfecture pour connaitre les détails concernant cette procédure. Dans la plupart des cas, vous devrez prouver que vous êtes victime de l'usurpation de vos plaques (photo radar, par exemple). Si votre demande est acceptée, votre nouvelle carte grise sera presque gratuite (vous ne devrez payer que les frais administratifs, de 6,76 EUR). Le vol de vos plaques n'est pas un motif suffisant.

Commandez vos plaques d’immatriculation et envoyez votre justificatif d’immatriculation par email ou par fax.