Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Voiture électrique : délai de 7 ans pour se voir attribuer une plaque d’immatriculation à Pékin !

Voiture électrique : délai de 7 ans pour se voir attribuer une plaque d’immatriculation à Pékin !

Chinois assoupi

Certains automobilistes français se plaignent, à raison, des retards dans la gestion de leur dossier de demande de carte grise. Même si la situation n’est pas comparable, il s’agit tout de même de la petite bière par rapport à ce que doivent endurer les habitants de Pékin qui souhaitent posséder leur propre voiture particulière. Obtenir des plaques pour un véhicule de la capitale chinoise est un véritable parcours du combattant.

Plaque d’immatriculation à Pékin : des quotas drastiques, même pour les voitures vertes

Les quotas pour les véhicules à carburant ont été à nouveau abaissés, de 150.000 à 100.000 plaques par an, pour des demandes bien plus élevées. Afin de contenter davantage de citoyens et de promouvoir les énergies renouvelables, des plaques spéciales vertes ont été créées pour les véhicules aux énergies nouvelles, comme on dit en Chine. 60.000 plaques sont ainsi disponibles chaque année pour les voitures électriques et hybrides. Un chiffre important, mais qui est très loin d’être suffisant pour satisfaire la demande.

Sans relèvement des quotas, les demandes les plus récentes devront patienter… 7 ans

Pas besoin d’avoir bac+10 en mathématiques pour se rendre compte des délais affolants auxquels les Pékinois sont confrontés lorsqu’il s’agit d’immatriculer une voiture électrique ou hybride. Avec un quota de 60.000 plaques vertes par an et 360.000 véhicules en attente d’immatriculation rien que du côté des particuliers, les dernières demandes risquent de patienter pendant 7 ans si les autorités ne relèvent pas les quotas d’ici là.

Immatriculer un véhicule, le cauchemar des habitants des grandes villes chinoises

Il n’y a pas qu’à Pékin que l’immatriculation d’un véhicule est un véritable cauchemar. Il s’agit de la situation en vigueur dans toutes les grandes agglomérations chinoises, par exemple Shanghai. Obtenir une plaque minéralogique par la voie légale exige soit une patience à toute épreuve, soit beaucoup de chance (les immatriculations classiques se font par tirage au sort). C’est pourquoi un véritable commerce de la plaque d’immatriculation s’est développé via la cession. La propriété d’une voiture est donc un privilège que s’octroient les classes les plus aisées. Il n’est pas rare que l’immatriculation soit plus chère que la voiture neuve…

Posté le 15 août 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies