Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Une « voiture lance-flamme » fait le buzz en Suisse

Une « voiture lance-flamme » fait le buzz en Suisse

BMW lance flammes

Les adeptes du tuning ont souvent le goût de l’extrême. Mais, en Suisse, un automobiliste est allé particulièrement loin en modifiant sa voiture afin qu’elle crache du feu par le pot d’échappement. Ce genre de modification est bien entendu illégal. Et s’il a eu sa petite heure de gloire sur les réseaux sociaux, ce buzz n’a pas échappé à la police du canton de Thurgovie, qui s’est empressée de le convoquer.

Une vidéo truquée ?

Dans un premier temps, certains ont remis en question l’authenticité de la vidéo. Il s’agit peut-être d’un habile montage. Mais en enquêtant quelque peu, le quotidien suisse 20 Minuten est parvenu à entrer en contact avec le propriétaire de la voiture, qui a confirmé leur authenticité. Il a expliqué être le propriétaire d’une BMW M3 E92 immatriculée dans le canton de Thurgovie. Adepte de tuning, il a eu l’idée de cette modification tout aussi spectaculaire qu’illégale. « Je voulais faire quelque chose d’exceptionnel parce que ça marche bien sur les réseaux sociaux, » a-t-il expliqué.

S’il a refusé de dévoiler la façon d’obtenir cet effet lance-flamme, il a déclaré qu’il était possible de modifier toute voiture à moteur à explosion pour obtenir cet effet. Il a également expliqué que depuis l’enregistrement des images, il a remodifié sa voiture. Il ne l’aurait gardé qu’un mois. Il a tout de même reçu une convocation de l’Office de la circulation routière. Il va également devoir passer son véhicule au contrôle technique.

Une modification illégale

Un pot d’échappement qui crache du feu est totalement illégal. À vrai dire, la loi suisse sur la circulation routière tout comme les exigences techniques des véhicules immatriculés en Suisse stipulent que le pot d’échappement doit être muni d’un dispositif qui empêche l’émission d’étincelles ou de flammes. Le propriétaire de cette BMW aux plaques suisses a donc pris un risque certain en roulant ainsi.

En France, toute modification importante d’un véhicule doit être validée par la DREAL via la procédure de réception à titre isolé. C’est pourquoi les fans de tuning peuvent circuler avec des véhicules sortant de l’ordinaire… mais sûrement pas avec un lance-flamme à l’arrière !

Posté le 22 mars 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies