Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Un voyage des Hautes-Pyrénées au Derbyshire en tracteur de collection pour une bonne cause !

Un voyage des Hautes-Pyrénées au Derbyshire en tracteur de collection pour une bonne cause !

tracteur challenge de John Elliott

John Elliott, un expatrié britannique de 78 ans qui vit dans notre pays, plus particulièrement dans le petit village de Castelnau Rivière Basse dans les Hautes-Pyrénées, va entreprendre un véritable périple au volant d’un tracteur de collection. De chez lui, il va se rendre dans sa région natale en Grande-Bretagne afin de lever des fonds pour la recherche contre les maladies neuromotrices.

Le « tracteur challenge » de John Elliott

« Tout le monde me dit que je suis un peu fou, » plaisante le septuagénaire. Il a dévoilé qu’il réfléchissait à cette idée depuis un bon bout de temps déjà. Alors qu’il avait promis à son frère plus âgé, qui vit toujours dans le Derbyshire, qu’il lui montrerait un jour son tracteur Renault de 1957, un décès en octobre 2008 en raison d’une maladie neuromotrice l’a poussé à agir.

« J’ai aussi une vieille remorque j’ai converti en caravane. Nous pourrons donc y dormir durant le voyage avec ma femme Kathy, » a-t-il précisé. Il y environ 1.500 km de route, même si M. Elliott doit encore finaliser l’itinéraire qu’il empruntera sur les routes britanniques. Le voyage en France arrêtera à Caen, d’où il prendra le bateau pour Portsmouth.

L’engin agricole de collection avancera à une vitesse d’environ 25 km/h. Dans l’Hexagone, le couple espère parcourir 100 km par jour. Que fait-il exactement en France ?

« Pendant 10 ans, j’ai été gardien de château pour son propriétaire, qui était absent. Lorsqu’il a décidé de vendre sa propriété, il m’a donné ce tracteur ancien, » a-t-il déclaré.

7 mois pour obtenir la carte grise

M. Elliott a révélé qu’il lui a fallu 7 mois pour obtenir la carte grise du tracteur vintage. Selon ses dires, il était en très mauvais état. Il lui a fallu plusieurs mois supplémentaires pour le rénover afin qu’il puisse entreprendre un tel voyage.

« Je voulais entreprendre le voyage avant le décès d’Emma, » a-t-il déclaré. « Mais en raison de toute la bureaucratie (le tracteur n’avait pas de carte grise), ce ne fut pas possible, » a-t-il précisé.

Faites un don

Si vous souhaitez faire un don à John Elliott qui sera reversé à la recherche contre la maladie de Charcot, vous pouvez le faire via sa page Virgin Money Giving.

« Toutes les sommes qui seront versées en euros seront données à l’association française ARSLA, tandis que toutes les sommes qui seront versées en livre sterling iront à la Motor-Neurone Disease Association. »

M. Elliot et sa femme vivent en France depuis 15 ans environ. « Nous nous plaisons vraiment beaucoup en France. Nous faisons notamment partie d’un chœur local depuis plus de 12 ans. C’est aussi une belle aventure. » Si vous souhaitez suivre le périple de ce tracteur de collection et de son propriétaire, voici la page Facebook de John Elliot.

Posté le 20 mai 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies