Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Un robot intelligent pour contester vos PV

Un robot intelligent pour contester vos PV

un PV électronique reçu

Doublette, erreur dans l’identification de votre plaque d’immatriculation… les raisons susceptibles de vous pousser à contester un PV sont légions. Si la procédure de contestation en ligne d’un PV n’est pas compliquée, l’argumenter peut représenter un défi pour certains automobilistes. C’est pourquoi une start-up française spécialisée dans le droit vient de lancer un robot intelligent dédié à la contestation des infractions routières.

LegaBot : pour un peu moins de 10 €, votre PV est contesté

Le service proposé par LegaBot repose sur l’intelligence artificielle. Tout se passe en ligne (comme pour la carte grise…). La procédure commence par des questions posées par le robot intelligent afin de comprendre la nature de votre dossier et apporter des réponses personnalisées. Au bout de quelques minutes vous recevez un document rempli qui vous permettra peut-être d’éviter l’amende et le retrait des points sur votre permis. Le service coûte 9,96 euros.

Et si le robot sèche ?

Si l’intelligence artificielle ne parvient pas à argumenter votre contestation, vous serez contacté dans les 24 heures par un avocat. Pour rappel, l’État vous octroie un délai de 45 jours pour contester toute contravention, qu’il s’agisse d’un excès de vitesse, d’utilisation du GSM au volant ou autre. LegaBot peut être utile aux titulaires de carte grise, mais aussi pour résoudre d’autres petits litiges comme le défaut de restitution d’une caution dans le cadre d’une location, des factures impayées, etc.

Comment ça marche ?

C’est très simple. Lorsque vous arrivez sur le site de LegaBot on vous demande la nature de votre problème. Si vous souhaitez contester une contravention, le robot commence par chercher des failles. Par exemple :

  • L’avis de contravention indique-t-il le numéro de l’agent verbalisateur et son service ?
  • L’avis de contravention mentionne-t-il précisément le lieu de l’infraction ? (PK/PR ou coordonnées GPS ou numéro de rue) ?

Si une faille est identifiée le document mentionne l’article légal qui permet d’invalider la contravention. Vous n’avez plus qu’à joindre le texte à votre contestation de PV.

Posté le 25 juin 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies