Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Rétrofit : la conversion en véhicule électrique bientôt légale et encadrée

Rétrofit : la conversion en véhicule électrique bientôt légale et encadrée

retrofit

La voiture électrique, c’est bien, mais cela reste onéreux pour de nombreux ménages. Et ce malgré les différentes aides de l’État. Il existe une alternative : le rétrofit. À savoir la conversion de véhicules à moteur à explosion en modèles électrifiés. Jusqu’à présent, cette pratique engendrait de nombreuses complications en France. Elles sont désormais sur le point d’être levées avec la définition d’un cadre législatif clair. Il ne manque plus que la proclamation de l’entrée en vigueur par le gouvernement.

Les homologations rétrofit vont bientôt commencer

Suite au travail de l’association Aire (acteurs de l’industrie du rétrofit électrique) qui regroupe plusieurs sociétés spécialisées avec le gouvernement et les constructeurs, on a enfin fixé un cadre légal pour le rétrofit en France. Cette pratique est déjà encadrée dans de nombreux pays européens, comme l’Allemagne.

En bref, lorsqu’un modèle n’a jamais été rétrofité en France il devra faire l’objet d’une procédure d’homologation auprès de l’UTAC et du CNRV. Il s’agit d’une formalité qui ne devra être réalisée qu’une fois. Ces nouvelles dispositions introduisent de grandes nouveautés :

  • L’homologation ne devra pas se faire sur l’intégralité du véhicule. Seule l’installation du moteur électrique et des batteries sera vérifiée
  • Il n’y a plus besoin de demander l’autorisation du constructeur pour rétrofiter l’un de ses modèles

Bien entendu, les installateurs devront respecter un cahier des charges, notamment concernant le PTAC des voitures. Ils seront également obligés d’utiliser des batteries au standard ECE R100 rev2, alors que les constructeurs peuvent se contenter de la norme rev1. Et comme à chaque fois qu’un véhicule change de caractéristiques techniques, il faut changer la carte grise derrière. Cela dit, le certificat d’immatriculation des véhicules propres est gratuit dans presque toutes les régions de France.

Bientôt une prime au rétrofit ?

Selon l’Aire, il est quasi acquis une prime au rétrofit va faire son apparition. Seuls les montants seraient encore à déterminer. Certains pouvoirs publics locaux auraient déjà décidé la mise en place d’une prime spécifique. Notamment Grenoble, qui envisage d’offrir des primes allant de 4.000 à 7.200 €.

Le rétrofit, une solution qui a de nombreuses flèches à son arc

S’il existe déjà une petite dizaine d’entreprises spécialisées dans le rétrofit en France, chacune dispose de ses spécificités. Certaines se focalisent sur le rétrofit de voitures de collection. D’autres sur les citadines. Il est possible de réaliser une installation à partir de 5.000 € pour des véhicules tels que la Renault Clio, la VW Polo ou encore la Peugeot 107.

Posté le 16 mars 2020 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies