Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. PV d’hiver : comment éviter ces infractions de saison

PV d’hiver : comment éviter ces infractions de saison

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 27 novembre 2020 - 2 min de lecture ⏳

Comparatif de pneus hiver

Conduire en hiver impose d’adapter son style de conduite. Il faut être plus que jamais prudent. Concernant les distances de sécurité, la façon d’aborder les virages, sa vitesse… Mais il y a également des détails auxquels il faut prendre garde pour ne pas se faire verbaliser. Aujourd’hui, nous allons évoquer les incartades aux règlements qui peuvent déboucher sur un PV d’hiver.

Respecter les distances de sécurité

Le code de la route stipule qu’il doit y avoir 2 secondes d’écart entre vous et le véhicule qui vous précède. Ce qui signifie que plus la vitesse est élevée, plus cet écart doit être important. À 50 km/h, cela correspond à environ 30 m. À 130 km/h, environ 75 m.

Mais il s’agit de règles « toutes saisons ». En cas de fortes pluies, de risque de verglas ou de neige, il convient d’allonger cette distance. En cas de non-respect de l’écart minimum, vous risquez un PV de 130 € ainsi que de perdre 3 points sur votre permis.

Garantir une bonne visibilité en dégageant ses fenêtres

Lorsque le véhicule passe la nuit dehors, en hiver les vitres sont garnies d’une pellicule de glace au petit matin. Le Code de la route impose de dégager ses vitres avant de prendre la route. Un geste important qu’il nous arrive d’omettre lorsqu’on est en retard. Gratter de petites fenêtres en attendant que le chauffage s’occupe du reste est potentiellement dangereux. Vous risquez également un PV de 35 € si vous êtes contrôlé.

Chauffer la voiture à l’arrêt

Pour éviter le problème ci-dessus, certains automobilistes n’hésitent pas à faire tourner le moteur de leur véhicule stationné, chauffage à fond, quelques minutes avant leur départ. C’est interdit, est susceptible d’être sanctionné d’une amende de 135 €. Cela dit, la loi est quelque peu vague. Si elle bannit cette pratique, elle autorise cependant un automobiliste de faire tourner sa voiture à l’arrêt « en cas de mise en route à froid ou de nécessité ». Reste à savoir combien de temps la mise en route à froid est tolérée…

Plaque d’immatriculation propre

Votre plaque d’immatriculation doit toujours être lisible. Boue, sel, neige… Même en cas de présence de matières naturelles, vous risquez d’être verbalisé si le numéro de plaque d’immatriculation est occulté. Cette infraction débouche également sur un PV de classe 4. À savoir de 135 € pour le tarif forfaitaire normal.

Pneus neige et chaînes

Fin 2020, il n’y a pas d’obligation généralisée de chaussée son véhicule des pneus neige pendant l’hiver. Les chaînes peuvent néanmoins être imposées sur certains tronçons de route. Cela dit, cela va changer à partir du début de l’hiver 2021. L’obligation sera départementale. Elle imposera les pneus hiver du 1er novembre au 31 mars dans les départements montagneux.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.