Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Puce électronique RFID dans les véhicules : Shenzhen se jette à l’eau

Puce électronique RFID dans les véhicules : Shenzhen se jette à l’eau

carte à puce RFID de Shenzhen

Les films de science-fiction, dans lesquels les moindres faits et gestes des protagonistes sont suivis à la trace par différents dispositifs technologiques, auront-ils été prémonitoires ? Avec l’expérience de la ville de Shenzhen, qui va équiper de puces électroniques environ 200.000 véhicules, il semblerait que l’on se dirige vers un tel scénario.

Une puce dans chaque voiture demain ?

Il ne s’agit pas en fait d’une première. En Malaisie, le puçage à grande échelle est déjà programmé pour 2018. Aujourd’hui, c’est au tour de la ville de Shenzhen (sud-est de la Chine, un peu plus de 7 millions d’habitants) de prendre de telles mesures. Dans un premier temps, seuls les bus, les camions et certains types particuliers de véhicules, par exemple ceux qui transportent des matières dangereuses, sont concernés. Dans les semaines à venir, ils seront tous équipés d’une carte à puce RFID qui permettra de les suivre à la trace. Mais la société en charge du projet a déjà fait savoir qu’en cas de succès, l’expérience serait étendue aux véhicules des particuliers, qui se montrent plutôt réticents à l’idée.

Selon la municipalité, une telle initiative permettra d’améliorer les flux de circulation (notamment en adaptant la durée des feux rouges), de prévenir l’usurpation de plaques ainsi que les vols de véhicules. Elle pourrait également faciliter l’instauration d’un péage urbain.

La population contre les puces RFID dans les voitures particulières

L’année dernière, un sondage réalisé par un journal local déterminait que 64 % de la population est contre ce dispositif, principalement à cause du risque du vol des données contenues dans la puce (identité du conducteur, numéro de plaque d’immatriculation, etc.). En ce qui concerne la traçabilité du véhicule, même si elle est possible elle dépend de la densité du réseau de lecteurs RFID. Il ne serait pas possible, par exemple, de voir la progression en temps réel de chaque véhicule comme dans une application telle que Waze.

Posté le 18 mars 2016 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies