Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Prix de la carte grise en Occitanie : l’UEDC veut la baisser en 2019

Prix de la carte grise en Occitanie : l’UEDC veut la baisser en 2019

logo Occitanie

Dans le monde de la carte grise, le mois de décembre est celui de tous les débats et de toutes les rumeurs concernant le prix du cheval fiscal. En effet, la taxe majeure d’un certificat d’immatriculation, la taxe Y1, est perçue au niveau régional. Ce sont même les régions qui déterminent son montant, qui est susceptible d’être revu chaque année. En Occitanie, des élus veulent le réduire en 2019.

La problématique du prix du cheval fiscal et du financement des régions

Lorsque la fin de l’année approche, le débat s’intensifie du côté des élus régionaux. Que faut-il faire concernant le prix du cheval fiscal ? Ne pas y toucher, l’augmenter, le baisser ? Sans vouloir faire de la démagogie, c’est très rare lorsque l’on assiste à une baisse du tarif du CV. C’est arrivé dernièrement, mais plus en raison de l’harmonisation des prix suite à la réforme territoriale que d’une volonté nette de vouloir rabaisser le prix de cette taxe qui est l’une des rares rentrées fiscales des régions sur lesquelles elles ont la main. Et vu que les dotations régionales ont été réduites durant ces dernières années, les conseils régionaux n’ont souvent eu pas d’autre alternative que d’augmenter le prix de la carte grise afin d’obtenir de l’argent frais.

L’Union des élus de la droite et du centre veut baisser le prix du CV en Occitanie

Cependant, l’Union des élus de la droite et du centre de région Occitanie (Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées) vient de lancer à la mi-décembre une initiative afin d’obtenir une réduction du prix du cheval fiscal. L’objectif de l’UEDC et d’obtenir une baisse du prix du certificat d’immatriculation en Occitanie de 7 %. Comment serait financée cette mesure ? Par une réduction du budget régional de 0,5 %.

Réparer l’erreur de 2016

On pourrait penser que le phénomène des gilets jaunes a encouragé l’UEDC à adopter cette posture. Cependant, l’union affirme simplement vouloir réparer l’erreur de 2016, lorsqu’elle avait proposé l’harmonisation du prix du cheval fiscal sur le tarif le plus bas des régions fusionnées. Elle n’avait pas été suivie, si bien que le tarif du CV avait bondi de 10 € en Midi-Pyrénées (de 34 à 44 €, soit le tarif alors en vigueur dans le Languedoc-Roussillon).

L’Union, dans son communiqué, affirme vouloir prendre à bras le corps le problème du pouvoir d’achat et du matraquage fiscal au niveau régional en proposant cette mesure concrète. Elle a d’ores et déjà déposé un amendement au projet de budget 2019 d’Occitanie. Elle se trouve dans l’opposition, donc reste à savoir si elle sera suivie par la majorité régionale, qui « conditionnerait en ce moment la modulation du tarif des cartes grises à un hypothétique vote du Parlement ».

Posté le 21 décembre 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies