Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Préfecture de Nanterre : des usagers vendent leur place dans la file !

Préfecture de Nanterre : des usagers vendent leur place dans la file !

Préfecture de Nanterre

Heureusement que nous sommes en pleine période estivale, car sinon on aurait soupçonné un poisson d’avril. C’est pourtant une information véridique : à la préfecture de Nanterre, les files du service des étrangers sont tellement longues que certains font la queue simplement pour vendre leur place, parfois pour plusieurs centaines d’euros !

Et pour une carte grise ? Pas de risque que ça arrive !

Cette pratique incroyable ne concerne que le service des étrangers de la préfecture des Hauts-de-Seine. En effet, les files aux guichets des immatriculations ont totalement disparu vu que la préfecture de Nanterre ne traite désormais que par courrier les demandes de carte grise. Pour immatriculer un véhicule dans les Hauts-de-Seine, il existe de plus bien d’autres solutions, comme la demande de carte grise en ligne ou les prestataires habilités ayant pignon sur rue. Par contre, pour un titre de séjour, la case préfecture est obligatoire. Et lorsque leur titre est sur le point d’expirer, certains n’hésitent pas à dépenser des sommes folles pour avancer dans la file…

Faire un bond en avant pour 80 €

C’est le site Marianne qui a enquêté à l’extérieur de la préfecture de Nanterre, au beau milieu de cette file dense qui se forme dès la veille, en soirée. Les usagers se font aborder en se voyant proposer le deal suivant : 100 € pour se retrouver en début de file grâce à un « cousin » miraculeusement retrouvé. Les bons marchandeurs arrivent à faire baisser le prix. Dans certaines situations extrêmes, lorsque l’expiration du titre de séjour peut déboucher sur la perte de leur emploi, certains n’hésitent pas débourser plusieurs centaines d’euros.

La sous-préfecture d’Antony, fermée, empire la situation

Le service des étrangers de la sous-préfecture d’Antony ne fonctionnant pas, les usagers de cet arrondissement sont redirigés vers Nanterre. Pour tenter de dissuader ce petit commerce, ainsi que pour contenir la foule parfois passablement énervée, la présence policière a été renforcée devant la sous-préfecture des Hauts-de-Seine. Manifestement avec un succès très mitigé.

Posté le 2 août 2017 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies