Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Plaque d’immatriculation : « Dieu » gagne sa bataille judiciaire contre le Kentucky

Plaque d’immatriculation : « Dieu » gagne sa bataille judiciaire contre le Kentucky

Plaque IM GOD

Aux États-Unis, on ne badine pas avec les libertés individuelles. Ben Hart, un citoyen qui a des opinions bien tranchées ainsi qu’un sens de l’humour incisif, l’a rappelé à l’État du Kentucky. Celui-ci vient d’être condamné à lui verser 150.000 $ en frais d’avocat pour lui avoir refusé sa plaque « IM GOD » (je suis Dieu).

De l’Ohio au Kentucky, sa demande de plaque personnalisée est traitée différemment

En 2016, Ben « Bennie » Hart déménage de l’Ohio au Kentucky. Vu que l’immatriculation est une compétence locale, il doit changer de plaque. Il introduit une demande de plaque personnalisée dont la référence est identique à celle qui était apposée pendant plus de 10 ans sur son véhicule dans l’Ohio, IM GOD. En réponse, il a reçu un courrier des responsables du commonwealth transportation lui indiquant que sa requête avait été refusée car les plaques d’immatriculation ne peuvent être « vulgaires ou obscènes ».

« Le Kentucky fait un peu plus partie de la Bible Belt que l’Ohio », a déclaré le conducteur, faisant référence au groupe d’états particulièrement croyants de la « ceinture de la Bible ». Mais selon des organisations américaines de défense des libertés, il s’agissait d’une entrave à la liberté d’expression, garantie par la constitution américaine. La division légale du département des transports a campé sur ses positions, estimant que cette référence était susceptible de heurter la sensibilité de certains ou de créer des confrontations.

Une plaque qui n’a jamais causé de soucis

« Ma plaque n’a jamais dérangé personne, » a déclaré Hart. « De temps en temps, on m’a questionné à son propos, » a-t-il ajouté. De plus, il avait choisi un modèle de plaque qui avait pour message en dessous du numéro d’immatriculation « One Nation, Under God » (Une Nation Régie par Dieu). Sur Internet, cela s’appelle du trolling en bonne et due forme.

L’affaire remonte à 2016, et les tribunaux viennent de rendre leur décision. Ils ont donné raison au plaignant. Le Kentucky a été condamné à lui rembourser les frais de justice, soit 150.000 $.

Je peux prouver que je suis Dieu

Non sans humour, cet homme qui se revendique athée a déclaré : « Je peux prouver que je suis Dieu. Vous ne pouvez pas prouver que ce n’est pas vrai. Comment puis-je le prouver ? Eh bien, si vous regardez dans le dictionnaire American Heritage Dictionnary, il y a 6 définitions pour le mot dieu. La 5e spécifie qu’un dieu est un homme très beau. Ma femme me dit souvent que je suis très beau, et personne ne peut contredire ma femme. »

L’homme a donc fini par recevoir sa plaque d’immatriculation personnalisée « IM GOD ».

Posté le 19 février 2020 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies