Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Plaque électronique : les États-Unis sont aussi sur la balle

Plaque électronique : les États-Unis sont aussi sur la balle

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 2 mai 2018 - 1 min de lecture ⏳

Plaque numérique

Nous vous avons parlé il y a quelques jours de l’initiative de Dubaï sur le front de l’immatriculation, qui teste au quotidien des plaques électroniques. Il n’y a pas que dans l’émirat que de telles plaques d’immatriculation numériques sont à l’essai : aux USA, des États sont également sur la balle.

Des plaques minéralogiques à écran numérique testées en Californie et dans l’Arizona

L’immatriculation étant une compétence régionale et non fédérale, ce sont les États qui se chargent d’émettre les plaques aux États-Unis. L’Arizona et la Californie ont notamment lancé un programme pilote pour déterminer, à l’instar de Dubai, si une telle technologie peut être déployée au quotidien et à grande échelle. Un tel concept dispose de nombreux avantages, comme la capacité d’annuler à distance toute plaque d’immatriculation problématique (voiture volée, défaut d’assurance, individu recherché, etc.).

Le système saura-t-il surmonter ses inconvénients ?

La plaque numérique a également les inconvénients de ses avantages. Sera-t-elle assez robuste pour survivre aux intempéries ? Quelle sera la durée de vie du matériel ? Quels sont les risques de piratage ? Qu’en est-il du respect de la vie privée ? Avec les initiatives qui sont prises aux 4 coins du monde sur ce terrain, nous ne tarderons pas à savoir si les jours de la bonne vieille plaque en alu sont comptés.

 

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), nous vous informons que nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez ce suivi. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre page dédiée.