Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Plaque électronique : les États-Unis sont aussi sur la balle

Plaque électronique : les États-Unis sont aussi sur la balle

Plaque numérique

Nous vous avons parlé il y a quelques jours de l’initiative de Dubaï sur le front de l’immatriculation, qui teste au quotidien des plaques électroniques. Il n’y a pas que dans l’émirat que de telles plaques d’immatriculation numériques sont à l’essai : aux USA, des États sont également sur la balle.

Des plaques minéralogiques à écran numérique testées en Californie et dans l’Arizona

L’immatriculation étant une compétence régionale et non fédérale, ce sont les États qui se chargent d’émettre les plaques aux États-Unis. L’Arizona et la Californie ont notamment lancé un programme pilote pour déterminer, à l’instar de Dubai, si une telle technologie peut être déployée au quotidien et à grande échelle. Un tel concept dispose de nombreux avantages, comme la capacité d’annuler à distance toute plaque d’immatriculation problématique (voiture volée, défaut d’assurance, individu recherché, etc.).

Le système saura-t-il surmonter ses inconvénients ?

La plaque numérique a également les inconvénients de ses avantages. Sera-t-elle assez robuste pour survivre aux intempéries ? Quelle sera la durée de vie du matériel ? Quels sont les risques de piratage ? Qu’en est-il du respect de la vie privée ? Avec les initiatives qui sont prises aux 4 coins du monde sur ce terrain, nous ne tarderons pas à savoir si les jours de la bonne vieille plaque en alu sont comptés.

 

Posté le 2 mai 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies