Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Plaque d’immatriculation des Pyrénées-Orientales : quand la police espagnole est plus zélée que la française

Plaque d’immatriculation des Pyrénées-Orientales : quand la police espagnole est plus zélée que la française

police à Bayonne

Nous avons consacré plusieurs articles à ce sujet : si le choix de l’identifiant territorial sur les plaques d’immatriculation est libre, il est en théorie interdit de remplacer le logo régional ou le numéro de département avec un autocollant.

Il n’empêche, de nombreux automobilistes n’hésitent pas à commettre cette incartade au règlement. Et pour cause, l’attitude des forces de l’ordre est plutôt conciliante à partir du moment où l’autocollant n’entrave pas l’identification du véhicule.

Autocollant pour plaque d’immatriculation : la tolérance ambiante ne vous met pas à l’abri

Même si la pratique de recouvrir l’identifiant territorial sur les plaques minéralogiques est majoritairement tolérée par la police, vous n’êtes pas à l’abri d’un PV émis par un représentant des forces de l’ordre zélé. Mieux encore, vous pouvez avoir des problèmes à l’étranger ! C’est ainsi que des Savoyards de la région d’Annecy ont été verbalisés de l’autre côté de la frontière, à Genève.

Aujourd’hui, c’est autour d’automobilistes arborant une plaque d’immatriculation des Pyrénées-Orientales de rencontrer des soucis, cette fois avec la police espagnole. De nombreux conducteurs ont rapporté avoir été arrêtés par la maréchaussée ibérique pour avoir remplacé sur leurs plaques le logo de l’Occitanie par le symbole catalan, alors qu’ils n’avaient jamais rencontré de soucis en France. Les velléités d’indépendance de la Catalogne, mal vues par Madrid, sont sans aucun doute derrière ce zèle policier.

Pour être tranquille, ne modifiez pas vos plaques du 66 ou d’ailleurs

Une fois de plus, vous ne risquez en théorie pas grand-chose si vous remplacez l’identifiant régional de vos plaques d’immatriculation en le recouvrant d’un sticker. Mais le risque zéro n’existe pas, vous pouvez être verbalisé en France comme à l’étranger. Vous voilà prévenu.

Posté le 12 février 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies